Joy Callahan [Validée]



AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Votez pour nous sur le top site d'Obsession ICI svp, merci ♥.

Partagez | 
 

 Joy Callahan [Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Joy Callahan [Validée]   Mar 5 Oct - 14:09
JOY CALLAHAN

        © Fanpop
        âge : 15ans
        date de naissance : 4 Juillet 1995
        lieu de naissance : Ottawa
        nationalité : Canadienne
        emploi : Lycéenne

        groupe : Guys, where are we ?
        situation amoureuse : Célibataire
        célébrité sur l'avatar : Kaya Scodelario

WHAT HAPPENED, HAPPENED

15
OCT
2007
Mirabelle,

La rentrée s’est produite depuis 1mois maintenant. Je n’ai aucun ami. Les anciens élèves de ma classe de l’année dernière savent ce que j’ai. Ils l’ont déjà dit à toute la classe et on m’appelle « la brebis », encore. Je me suis assise au fond près de la fenêtre pour ne pas recevoir de boulettes de papiers dans le dos. La maîtresse m’interroge quelques fois mais je ne dis rien. Elle finira bien par comprendre. Tante Stessy va lui écrire une lettre sous peu.

Tu sais, j’ai été voir maman avant-hier. Dans son nouvel hôpital je pense qu’elle se sent bien. Elle ne parle toujours pas, comme moi. Mais je m’en fiche. Je peux bien rester assise à côté d’elle sans rien dire et la regarder. Elle est belle. Elle a des cheveux bruns comme moi. Elle regarde dehors, au loin. Je crois qu’elle attend quelqu’un. Peut être qu’elle voit papa dans les nuages et qu’elle lui parle par la pensée. Tante Stessy a beaucoup parlé avec les médecins. On est restés que 2heures en fait… Dans la voiture Tante Stessy m’a dit que maman s’est bien remise de ses blessures de l’accident de voiture. C’est bien ça. Comme disait grand-père « tant qu’on a la santé ». Des fois, je me demande si on a qu’une santé… Tu sais… Une santé du corps et une santé de l’âme. Car je crois que la santé de l’âme de maman ne va pas très bien. Mais je continue de lui faire des dessins et d’aller la voir. Tante Stessy dit que c’est bénéfique pour elle.

Je te laisse Mirabelle, je dois aller faire mes devoirs. Du calcul. Ça va je suis douée, tant que le professeur ne demande pas de venir au tableau pour écrire les opérations. Il pose des questions, et vu que je ne réponds pas, il pense que je ne comprends pas. Ces adultes ont toujours besoins de parler, c’en est effrayant des fois.

Tendrement,

Joy


20
MARS 2009
Mirabelle,

Ça a été une drôle de journée aujourd’hui. J’étais dans ma chambre entrain d’écouter de la musique et de lire un roman (tu sais, Les raisins de la colère de Steinbeck, je t’en ai parlé dans ma précédente lettre) lorsque Stessy est arrivée dans la chambre. Elle m’a dit « faut aller voir ta mère » et on est partit précipitamment comme ça. Une fois à l’hôpital, le médecin à parlé à ma tante et moi je suis restée dans le couloir, assise sur un banc. Il y avait des malades. Et une grand-mère est venue s’asseoir à côté de moi. Elle m’a regardé et m’a sourit. Je lui ai aussi souri. Elle était belle. Tu sais quoi ? Je suis sure que c’était une actrice quand elle était jeune. Elle s’était poudrée les joues, elle s’était coiffée les cheveux comme Marilyn Monroe et elle avait une veste rouge avec des perles cousues au col en forme de fleurs. Elle a sortit de sa poche une petite fleur en plastique dont la tige avait été coupée et elle me l’a tendue. Je l’ai prise et j’ai fouillé dans ma poche. J’avais un chouchou noir en velours et je le lui ai donné. Après quoi, un médecin est venu la chercher.

Pourquoi on enferme les gens comme ça ? Je veux dire, la madame là, elle n’est pas méchante, et ma mère non plus… D’habitude on enferme les gens qui font du mal aux autres, dans les prisons… M’enfin, les adultes sont fous, je te l’ai déjà dit. Ne leur fait pas confiance non plus. Ils mentent. Ils disent que c’est pour nous protéger, mais c’est faux, c’est pour se protéger d’eux-mêmes.

Finalement, on a pas pu aller voir maman… On est resté là 30 minutes et finalement un médecin nous a dit que « ce n’était pas possible ». Ils disent ça les adultes quand ils veulent pas qu’on fasse quelque chose. Ils disent que « ce n’est pas possible » alors que ça l’est. Ils confondent ce qui est possible et ce qu’ils veulent… Pourtant les mots, c’est clair non ? Un mot ça veut dire ça, point barre.

Des fois, je me demande ce qu’ils pensent, les adultes. Ils ne se rendent pas compte qu’ils sont totalement illogiques ? Je serais comme ça, moi, une fois grande ? J’ai pas envie de grandir… Mais en même temps j’aime pas l’école.

D’ailleurs je t’ai pas dis ? Y a une nouvelle en classe ! Elle s’appelle Anna. Elle est rousse et elle est très timide apparemment. Je crois qu’elle m’aime bien. On est assise l’une à côté de l’autre en cours de littérature et de physique. J’espère qu’on pourra être amies… Mais ne t’inquiètes pas Mirabelle, tu seras toujours MA meilleure amie.

Tendrement,

Joy


06
JUIL
2010
Mirabelle,

Je suis dans l’avion en direction de Los Angeles. Tante Stessy est à côté de moi se triturant les mains. Elle n’aime pas du tout l’avion. Elle a toujours peur qu’on s’écrase. Sa fille à l’université lui répète toujours que c’est le moyen de transport le plus sur… Cette histoire d’avion est toujours sujette à des disputes entre elle et Mary.
On part 3 semaines en Amérique pour se détendre un peu. Maman a encore fait une tentative de suicide. La semaine dernière. Stessy s’est dit qu’un peu d’air chaud et de nouveauté nous ferait du bien à toutes les deux. Je n’aime pas trop les grandes villes avec pleins de gens dans tous les recoins, mais là on y va pour flâner, acheter des choses, aller à la piscine, aller à la plage et sortir… Elle m’a dit « de la déconade, de la déconade et de la déconade… Je te vois faire autre chose je te jure je sais pas ce que je te fais ». Elle ne comprend pas pourquoi j’aime bien apprendre de nouvelles langues. J’ai toujours les livres sur moi. Le français et l’allemand en ce moment. J’aimerais pouvoir lire des romans dans cette langue pour voir.
A travers le hublot y a pleins de montagnes. On a certainement dû passer la frontière américaine à cet instant où je t’écris. Il y a énormément de nuages et je n’arrive pas à voir le sol. C’est dommage, je n’ai pas le vertige et j’adore regarder le paysage lors des voyages.
*gribouillage* désolée, il y a eu une secousse. Les avions sont des fois un peu instable mais je fais confiance au pi-

HEARTS AND MINDS
Joy est très timide et est très réservée. Elle s’isole souvent des autres. Elle essaye d’échapper à n’importe quelle discussion et fuit les gens bavards qui parlent forts. La raison ? Elle est bègue. Depuis sa plus tendre enfance, Joy n’a jamais réussi à rien dire normalement à part son prénom qu’elle prononce en un souffle, comme si elle toussait. Elle exècre littéralement d’expulser le moindre son. Ainsi elle se débrouille souvent toute seule, faisant tout par elle-même sans rien demander, quitte à passer pour une grosse malpolie.

Elle a une peur maladive d’être moquée et raillée à cause de son handicap. Ainsi, en cas de conflit ou si elle se retrouve dans une situation embarrassante elle a le réflexe de courir le plus loin possible de la source d’angoisse. Souvent elle prend n’importe quelle direction et se rend compte après, une fois l’adrénaline et le stress retombés, de où elle est. Il lui est arrivé de nombreuses de se perdre dans la grande ville d’Ottawa comme ça.

Cependant, elle est une bonne élève. Les professeurs ont abandonnés depuis longtemps l’espoir qu’elle participe un jour en cours, mais l’écrit n’en est que meilleur. Ainsi elle tient régulièrement un journal. Elle l'écrit sous forme de lettres qu'elle destine à une certaine « Mirabelle ». Joy se passionne énormément pour les langues et notamment la traduction. Elle apprend ainsi le Français (la frontière proche du Québec a beaucoup aidé), l’espagnol et l’allemand. Elle n’est pas excellente mais arrive globalement à comprendre les textes et les langues.

Elle est aussi très douée pour le dessin. Activité silencieuse qu’elle adore, elle peut se poser des heures et dessiner des formes variées. Elle ne dessine pas vraiment de choses réelles. Mais plus des silhouettes longilignes qui évoluent étrangement dans un monde de taches et de formes étranges composés de dégradés aléatoires. Elle travaille avec de l’aquarelle, du crayon et du feutre.

Elle fume en cachette de sa tante. Elle fume énormément lorsqu'elle est stressée. Lorsqu'elle passe de longues vacances à se reposer, elle peut s'en passer sans problèmes.

FLASHES BEFORE YOUR EYES
La première chose qui intrigue lorsqu’on voit Joy pour la première fois ce sont ses yeux. Ils sont la partie de son visage qui est le plus expressive. En effet, l’absence de communication orale qu’elle s’impose lui a fait développer le langage du regard. Ainsi ses yeux affiches parfaitement tous les sentiments possibles et inimaginables : joie, tristesse, colère, angoisse, stress, désappointement, étonnement, curiosité, etc… Ses grands yeux bleus sont ainsi le principal miroir de ses pensées. Elle est d’un naturel souriant la plus part du temps mais se transforme en vraie statue de marbre lorsqu’elle se retrouve seule en public. Martyrisée durant son enfance pour son bégayement, elle a apprit que ne pas montrer ses sentiments était une arme dont elle devait se servir le plus possible. Ainsi, elle arrive assez facilement à s’enfermer sur elle-même pour cacher son angoisse. Mais le problème, c’est d’en sortir. Car Joy étant une angoissée, elle peut très bien ne rien afficher des jours entiers et d’une seconde à l’autre, se détendre et redevenir agréable.

Pourtant, elle ne semble pas être quelqu’un de particulièrement bizarre ou fragile. Elle semble souvent forte et mature. Mais les apparences sont souvent trompeuses car elle angoisse facilement, mais n’aime pas le montrer. Ainsi elle feint aussi très bien les différents sentiments. Pour les physionomistes, on peut remarquer que lorsque Joy est dans une situation difficile, elle plisse le nez ou se mord la lèvre inférieure.

Elle est maigre mais est assez petite pour son age. Avec 5 centimètres en plus, elle serait moyenne. Mais elle joue de sa taille pour se fondre dans la masse et se cacher des gens qu’elle ne veut pas voir. Sa faiblesse physique se ressent largement sur ses capacités physiques : elle n’est pas solide. A défaut de pouvoir soulever de fortes charges, elle a un cœur et des poumons à toute épreuve. Elle a une très bonne endurance.

Enfin, ses cheveux bruns sont rarement coiffés d’une manière ou d’une autre. Elle préfère les avoir lâcher sur le visage pour se dissimuler des regards en penchant la tête en avant. Ainsi, ses mèches referment son visage comme pour la cacher. Bien sur, elle ne disparaît pas totalement mais chut, laissez-la croire ce qu’elle veut…

En règle générale elle a une dégaine assez garçon manqué. Elle ne l'a pas fait exprès mais elle a tellement voulu être banale et passer inaperçue qu'elle en a oubliée d'être féminine. De toute façon, elle est convaincue qu'aucun garçon ne s'intéressera jamais à elle.

TEST RP - FOR YOUR VALIDATION
- Il est 8h30 à Ottawa ce matin, le soleil est au beau fixe, indiquant une journée de vacance d’été très agréable.

De la masse de tissus disposée anarchiquement sur le matelas un bras en sortit. Une main tendue commença à tâtonner sur la table de chevet pour arrêter le flot de paroles discontinues qu’arrivent tellement bien à produire les présentateurs de radios. Elle tapa sur le dessus du réveil et le son s’arrêta. Quelque chose clochait. Il avait dit quoi l’autre là ? 8h30 non ? 8H30 ??!!! Elle était en retard ! Elle se redressa sur son lit, et, emportée par le poids de sa couverture, tomba sur le sol. Heureusement sa couette amortit considérablement sa chute. Mais que faisait tante Stessy bordel ? Où était elle ?

Joy se libéra de son piège de tissus et se jeta littéralement sur ses habits préparés la veille. Heureusement qu’elle était prévoyant et que son sac et sa valise étaient déjà faites, en bas des escaliers, mais pourquoi donc son réveil s’était détraqué. Sur le cadrant il était affiché : 4h02… Une panne de courant dans la nuit… La chose fatale lorsqu’on doit prendre l’avion. Et à qui ça arrive ? A elle évidemment ! Elle enfila tant bien que mal ses chaussures et sauta hors de sa chambre. En face, la porte de la chambre de sa tante était fermée et aucune lumière ne s’en dégagée. Elle toqua à la porte.

- Quoi ?

Elle continua de toquer.

- Joy qu’est ce qu’il y a ?

Joy saisit sa montre et rentra dans la chambre, alluma la lumière et mit l’objet sous le nez de sa tante. Sa chevelure rousse en bataille, elle se redressa et prit la montre de ses mains fatiguées. Elle fronça les sourcils.

- Quoi ? Mais le réveil matin indique… Ho non, me dit pas que…

Joy hocha la tête énergiquement, embêtée. Sa tante se leva en proférant des insultes. La jeune fille descendit dans la cuisine préparer quelque chose de rapide à manger, au pire elles prendront quelque chose sur le chemin, à l’aéroport… Le tout était d’avoir l’avion qui décollait dans 1heure… Mais le temps d’y aller, de faire enregistrer les bagages et de monter dans l’appareille… Joy n’en voyait clairement pas le bout. En 10 minutes sa tante descendit, un chapeau sur la tête pour cacher sa tignasse mal coiffée. Elle prirent rapidement la voiture et se garèrent n’importe comment dans le parking de long séjour. Elles sortirent en courant et se précipitèrent littéralement dans la LONGUE file d’enregistrement des bagages. Joy commençait à avoir mal à la nuque à force d’avoir la tête levée vers le panneau d’affichage. Elles avaient 25minutes pour aller jusque dans l’avion. Les deux femmes trépignaient littéralement dans la file. Le fort caractère de Tante Stessy la poussait à envoyer des regards de tueurs à chaque personne la croisant. Elle était énervée et voulait bien que tout le monde le comprenne. Elle risque plus d’une fois de hurler sur les employés qui n’allaient pas assez vite à son goût. A côté, Joy, toujours aussi silencieuse, attendait tranquillement. Elle était pressée d’écrire son aventure à Mirabelle dans sa lettre. Mirabelle… A quoi pouvait-elle ressemblait ? Certainement blonde, oui. Un joli blond tout clair qui éclaire des yeux verts. Elle portait certainement de jolies robes à fleur et habitait à la campagne. Oui, Joy l’avait décidé ainsi, elle vivait dans le midwest américain, ses parents avaient une ferme et elle faisait du cheval tous les jours. C’était un énorme cliché, détestable cliché, mais elle en avait besoin de son bout de paradis cul-cul et gnangnan à souhait…

- Allez Joy on se bouge le popotin là !

Elle récupéra les billets dans son sac à main et elles coururent jusqu’à la porte d’embarquement. Là elles embarquèrent et, une fois à leurs places, lâchèrent un soupire de soulagement. Là, Stessy se tourna vers sa nièce et lui dit, un sourire aux lèvres.

- Maintenant il faut espérer qu’aucun gros puant ne vienne s’asseoir à côté de moi… 6h de sensualité assurée !

Joy sourit et se tourna vers le hublot… L’avion allait décoller. Joy sortit son journal pour écrire sa lettre à Mirabelle.




    © Miss Volchok
    YEAH, IT'S CHLOÉ
    que penses-tu du forum ? Super bien !
    ou as-tu découvert le forum ? Google.
    niveau de rp ? Moyen je dirais.
    activité sur le forum ? Régulière.
    multicomptes ? Plus maintenant.
    code du règlement : Je le valide moi même^^

Revenir en haut Aller en bas
 

Joy Callahan [Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOST RPG ™ :: Moment de détente :: Archives-