Quand la mer monte... [Akira]



AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Votez pour nous sur le top site d'Obsession ICI svp, merci ♥.

Partagez | 
 

 Quand la mer monte... [Akira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Quand la mer monte... [Akira]   Jeu 7 Oct - 17:55
Elle commençait à fatiguer. En effet, avec la force du soleil, elle devait plisser les yeux histoire de voir quelque chose. Et pourtant, elle ne voyait pas grand-chose, ou alors, pas de très belles choses. Des cadavres, des blessés, des gens énervés, désespérés. Elle aurait préféré être aveugle pour le coup. Et entendre les gens se lamenter, c’était encore pire. Pourquoi ne se réjouissaient-ils pas d’être en vie ? Peut être que Joy était un peu trop optimiste, mais survivre était quand même une bonne chose après tout. Et puis, des gens déjà là avaient bien survécue… Ces autres déjà là. C’était étrange. Etrange qu’après tout ce temps, ils n’aient pas été secourus. Est-ce que ce sera la même chose cette fois-ci ? Rien n’était moins sur… Si c’était le cas, alors il y avait vraiment quelque chose qui clochait… En regardant cette île, en foulant cette terre, Joy sentait une étrange impression. Comme quand on regarde une vielle personne. On sent qu’elle a vécue et que toute sa vie ne serait pas suffisant pour écouter son histoire. Combien de pieds avaient foulés cette plage avant-elle ? Sa tête allait exploser à force de se poser toutes ses questions. C’était comme si elle allait littéralement fondre sous la surchauffe de ses méninges.

Joy était assise sur une racine énorme à l’orée de la jungle. Elle était tournée vers l’eau. Derrière elle, elle sentait des choses bouger, se mouvoir. Des animaux, des insectes, des plantes, le vent… Tout pouvait se mouvoir, même un humain, sans pour autant qu’elle ne s’en inquiète. Elle serrait dans ses bras son sac contenant son journal et quelques affaires. Elle avait passée 2 heures à chercher dans les décombres sa tante. Et maintenant ? Et maintenant elle s’interroger, qu’allait-elle faire finalement ? Sa mère à l’hôpital, sa tante morte, elle partait pas gagnante. Pour l’instant, elle n’arrivait pas à pleurer ni à s’en faire. Elle était comme dans une bulle hermétique et elle n’arrivait pas à réaliser que maintenant, plus rien ne serait pareil.


* I wish I could do something… But… I’m just a teenage-girl, there’s nothing I can do. *
- J’aimerais tant faire quelque chose… Mais j’suis juste une ado, je peux rien faire. –

Joy releva la tête et observa le ciel. Depuis combien de temps étaient-ils là ? Il faisait beau, il était étrange que quelque chose ai pu faire tomber un avion comme ça. Elle n’était pas météorologue ou pilote, mais ça lui semblait étrange cette histoire. Elle étira ses jambes et les observa. Elle avait mit un pantacour beige. Elle avait eu énormément de chance à côté de certains. Elle avait eu des égratignures sur les jambes et sur le visage, mais rien de grave. Bien sur, ces coupures mériteraient bien un examen et un entretient médical à fin d’éviter les infections, surtout par cette chaleur, mais hélas, il n’y avait pas d’hôpital à proximité. Elle ouvrit son sac, sortit son journal intime qui était un petit livre relié en cuir avec une ficelle fermant le cahier gris. Elle défit le fil et l’ouvrit à la dernière page. Elle avait à peine commencé à écrire lorsque l’avion s’était écrasé. Sa phrase n’était pas finit :

* I trust the pi *
- Je fais confiance au pi –

Le pilote… Le pauvre, faire écraser un appareil… Il n’était plus en vie certainement à cet instant, ou si c’était le cas, il devait s’en vouloir énormément. Joy n’aurait pas voulu être à sa place, pour rien au monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Quand la mer monte... [Akira]   Ven 22 Oct - 20:20
Notre bel asiatique avait été éjecté de l'avion avant même de savoir ce qu'il lui arrivait, puisqu'il était en train de piquer un som' dans celui-ci avant que les perturbations ne commencent. L'avion s'était écrasé mais Akira ne savait pas où exactement, surement sur la plage pas loin d'ici étant donné qu'il sentait l'odeur de kérosène jusqu'ici et que de la fumée passait juste au dessus de sa tête, il était allongé sur le sol et fixé tel une statue, celle-ci lui prouvait bien qu'il s'était passé quelque chose malgré ses nombreuses questions. Étalé sur le sol, encore un peu dans les vapes, le jeune homme était sonné et grimaçait de ses blessures qu'il avait à la tête et un peu partout même si celles-ci semblaient sans gravité. Il n'osait guère bouger de peur de s'être fait plus mal qu'il ne le pensait car en effet il avait tellement bien traversé les arbres qu'il s'était prit des branches dans le dos et dans les côtes avant de sentir la rigidité ferme de cette terre. Sur lui était son sac qu'il bougea car le pc semblait assez lourd pour le moment.

Puis à un moment où il se sentait un peu mieux, il commença par se relever un peu, s'appuyant contre le sol les bras derrière lui, Akira regardait tout autour de lui et ne voyait que les arbres, des branches cassées sur le sol, ainsi que des feuilles sur lui qu'il balaya d'un geste de la main. C'est alors qu'il entendit des voix, un homme crier puis un boom. Cela était peut-être quelqu'un qui était tombé, il n'en savait rien. Mais il se demandait à l'instant où étaient les autres passagers de l'appareil et surtout où lui était vraiment. La jungle, ce n'est pas vraiment ce qu'on peut espérer se trouver le mieux, alors il se leva et comme il entendait plusieurs voix diverses pas loin, il décida d'aller voir. Le jeune brun était un peu faiblard et tremblant quand à ce choc de s'être écrasé ainsi mais il continuait d'avancer, écartant les branches des arbres sur son passage. Il se rapprochait de la fumée et de l'odeur infecte en se cachant le nez pour ne pas avoir à la sentir d'avantage, et enfin, il vit une jeune fille sur assise sur du sable.

La demoiselle semblait lire, elle aussi était couverte de blessures, Akira regardait les horizons, quel était cet enfer? Des morts et des blessés étaient là étendus ou débout partout sur cette plage. Le choc fut encore plus grand pour ce jeune homme qui ne comprenait rien, il grandissait les yeux à la vue de ce massacre.

- Hey! Il... il est où avion? Disait-il de son accent.

[hj : Bon sorry c'est court mais j'me rattraperais au prochain, juré!]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Quand la mer monte... [Akira]   Ven 12 Nov - 19:10
Alors qu’elle était plongée dans ses pensées, moitié culpabilité moitié soulagement, elle entendit un bruit. Elle leva la tête, un jeune homme s’était approché d’elle. Il devait être plus âgé qu’elle de plusieurs années et était asiatique. Il n’était plus surprenant de nos jours de voir une personne asiatique en Amérique du nord. Mais ce qui inquiétait plus Joy c’était qu’il pouvait quand même être étranger et donc, il pouvait ne pas trop comprendre la langue. Ce qui n’arrangeait en rien les affaires de la jeune fille. En effet celle-ci ne pouvant déjà pas communiquer avec ses semblables (normalement j’entends par là) comment le pourrait-elle avec quelqu’un ayant des difficultés comme elle ? Deux éclopés de la parole en bref… Quelle angoisse…

Et d’ailleurs, en parlant d’angoisse. Elle avait toujours ce nouement terrible au ventre qui faisait dérayer ses entrailles, rouler ses viscères, elle avait l’impression qu’on remplaçait entièrement son intérieur en un nouveau fossilisé en magma brûlant, collant comme du chewing-gum à ses poumons. Ces deux poches d’acier se gonflaient et se dégonflaient dans une sorte de pierre poreuse dont se détachait des morceaux à chaque mouvement. Et de cet édifice tombait d’énormes pierres qui venaient écraser le bas ventre de la jeune fille. Sa gorge était nouée comme une espèce de tuyau en plastique dont on enlèverait tout l’air à fin d’y faire le vide. Et ce vide commençait à devenir encombrant. Son corps pouvait de moins en moins le supporter. Et de cette ébullition intérieure se révélait chaque seconde une nouvelle blessure. L’adrénaline partant petit à petit elle ressentait finalement l’étendue de ses dommages qui réveillait chaque parcelle de son corps au rythme de sa douleur. Et ce garçon venait de lui donner aussi une décharge en lui parlant. Il avait un accent, la peur qu’elle avait eu en l’apercevant s’était alors confirmé.

Réponse simple : je ne sais pas. A présent il était facile de lui répondre en employant le plus connu des langage humain : le corps. Et de ce côté-là, elle était gâtée car plus ou moins pas mal de langues avaient le même signe pour dire cette information, ou plutôt, ce manque d’information. Elle haussa alors les épaules et secoua la tête négativement. Puis elle observa attentivement le jeune homme, aux aguets, en attente de sa réaction. Est-ce qu’il allait démarrer une conversation d’usage ? Joy ne l’espérait surtout pas, ce serait une catastrophe… Quoi que, elle pourrait simuler une espèce de choc pour expliquer son absence de communication… Mais ce choc, elle n’était pas entrain de l’expérimenter, VRAIMENT je veux dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Quand la mer monte... [Akira]   Mer 17 Nov - 2:50
Le cauchemar, et lui qui pensait qu'il allait pouvoir rentrer chez lui. Lorsqu'il était encore en train de roupiller dans l'avion tout à l'heure, il s'imaginait qu'il y descendrait, qu'il rentrerait dans l'aéroport de Narita et qu'enfin il prendrait sa valise pour prendre le taxi et rentrer chez lui. Foutaises. Maintenant il était là à sortir complètement de la jungle pour rencontre la fumée qui lui brulait les yeux et qui le ferait presque suffoquer s'il n'avait pas le revers de son poignet devant son nez. Il s'était avancé vers la jeune fille qu'il eut cru voir lire un instant, hallucination? Il lui avait également demandé où était l'avion, mais le temps qu'il reprenne tous ses esprits, il avait déjà eu la réponse. Face à lui, dans l'océan y jaillissait de la fumée, une queue d'avion également était sur le point de couler, mais il y avait quand même des débris de l'appareil sur la plage. Il ne pouvait pas les ignorer, alors la jeune fille n'avait plus à répondre de sa question. Même si elle le fit quand même, de simples gestes elle haussa les épaules et remua la tête pour dire "non" ou "je ne sais pas".

- ¹Kuso... *C'est quoi cet enfer? Bordel mais ils sont où les secours? Et... Mais bon sang comment j'vais faire pour rentrer moi?!* Pensait-il.

Il regarda la jeune fille qui le fixait attentivement, comme si elle voulait dire quelque chose, mais au final elle restait silencieuse. Elle semblait angoissée, apeurée surement, ou choquée, mais elle n'était pas la seule, sauf que Akira était debout contrairement à elle. Elle avait l'air plus jeune que lui, environ la quinzaine à tout casser, quoiqu'il en soit elle semblait encore adolescente. Il observait ses blessures et s'approcha en s'accroupissant face à elle puis se força à parler le français.

- Ça va? T'as rien de cassé?

_____
¹ : merde
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand la mer monte... [Akira]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand la mer monte... [Akira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOST RPG ™ :: Moment de détente :: Archives-