Mission discrétion... Echouée ! [Claire]



AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Votez pour nous sur le top site d'Obsession ICI svp, merci ♥.

Partagez | 
 

 Mission discrétion... Echouée ! [Claire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Mission discrétion... Echouée ! [Claire]   Ven 22 Oct - 9:08
    La matinée avait été assez agitée là haut. L’arrivée du deuxième avion avait été une espèce de choc que personne n’attendait. En une si courte période il n’était jamais arrivé deux évènements aussi étranges. M’enfin, l’île cachait bien ses mystères et ses habitants n’en étaient pas moins bizarre. Maiya avait arrêté de s’étonner de tout et avait adoptée une attitude plutôt blasée face à tout ça. C’est ainsi qu’elle effectuée régulièrement des « visites » aux survivants. En fait elle n’allait pas les voir pour papoter, discutailler ou quoi que ce soit, non. Elle y allait pour les espionner. Compter combien ils étaient, faire des listes et analyser leur comportement. Ainsi, ils auraient une meilleure vue d’ensemble de la situation et pourraient « agir ». Agir, voulait dire bien des choses. Et d’ailleurs c’était le mot passe partout. On agissait de biens des manières. Surtout Ben. Il arrivait à agir d’une manière scandaleuse sans que personne n’hausse le moindre sourcil ou s’étonne simplement. Mais Ben était un chef particulier. Il était mystérieux, il avait l’humour amer et surtout, il ressemblait à une espèce de statue étrange qui ne change jamais d’émotions. Maiya avait du mal avec les statues. Elle préférait pouvoir lire dans les esprits aussi bien que dans ses livres. Ainsi, elle n’aimait pas être en contact prolongé avec le chef. Elle se désignait toujours pour les explorations et les inspections de camps en camps.

    Elle notait tout dans son carnet en cuir fermé avec une petite ficelle. Il avait des dessins en relief qui faisait le tour du cadre et le papier était de bonne qualité. Elle avait des colonnes pour chaque chose : nourriture, intrus, eau, habitants, tâches à répartir… Et elle se fiait toujours à lui en cas de problème. Elle était minutieuse comme un comptable. C’est ainsi qu’on pouvait maintenir une bonne cohésion de groupe. Avec le nombre qu’ils étaient ils ne pouvaient se permettre d’improviser simplement. Et d’ailleurs, dans ce schéma, Richard et Maiya occupaient des places qui pouvaient semblées faciles mais il n’en était rien. Certes, ils n’avaient pas à aller chasser, chercher de l’eau ou laver les vêtements. Mais eux, ils devaient gérer les crises, ce qui, sur l’île, était quand même assez habituel. Ils devaient coordonner les gens pour que le chef puisse agir sans se préoccuper des tâches subsidiaires. Et faire un rapport sur les survivants, c’était une tâche subsidiaire.

    Maiya trébucha sur une énorme pierre mais se rattrapa au dernier moment contre une branche. Elle leva la tête et plissa les yeux. Elle n’était plus qu’à 10 mètres du camp. Elle reconnaissait les « anciens » assez facilement maintenant. Que diraient-ils si ils savaient qu’ils étaient observés presque tous les jours comme ça ? Ils lui auraient déjà tirés dessus si elle n’avait pas été discrète… Mais apparemment, la discrétion pour aujourd’hui, c’était un peu loupé. En effet, elle s’en aperçu lorsqu’elle vit le sol dangereusement se rapprocher d’elle. L’appuie sur lequel elle était dans cette petite pente avait lâché l’envoyant alors directement sur le sol dur plus bas. Elle tomba sur les mains et les genoux, ce qui est assez douloureux, et lâcha un petit crie.

    Elle avait mit un sari assez confortable pour une fois, kaki et noir pour mieux se fondre dans le paysage et mieux se sentir lorsqu’elle allait passer toute la journée à observer les gens. Mais là, pour le coup, le sari n’était absolument pas pratique lorsqu’il s’agissait de se relever d’une chute.



Dernière édition par Maiya Raksha le Dim 24 Oct - 8:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Mission discrétion... Echouée ! [Claire]   Sam 23 Oct - 23:45

Le calme après la tempête. Le regard de Claire se perdait au loin, s'accrochant de temps à autre aux détails du chaos qui avait envahi la plage. Assise sur ce qui lui servait de couchage, la jeune femme serrait machinalement Aaron dans ses bras. Elle était littéralement abattue. Devant elle, d'aucuns discutaient en prenant le soleil au milieu des débris encore fumants du Skyservice, à deux pas d'autres individus qui se pressaient au chevet de blessés portant déjà sur leur visage le teint des morts.

Tout était à refaire. Ils n'avaient jamais été aussi proches de la délivrance et ils devaient à présent repartir à la case départ. Cette situation était d'une absurdité insolente. Claire cligna itérativement ses paupières sur ses yeux légèrement embués tout en se mordant la lèvre inférieure. Elle était sur le point de péter les plombs. Elle n'en pouvait plus de cette île, elle n'en pouvait plus de cette plage, de l'odeur du sanglier braisé, du goût écœurant du lait de coco fermenté, de ces putain de boîtes de conserve Dharma. La jeune femme souffla légèrement. Elle se leva puis pria un survivant de confiance de bien vouloir garder un œil sur son fils pendant quelques minutes. "Tout va bien, Claire?". Oui, tout allait bien. Un avion débarquant de nulle part venait d'anéantir leur plus grande chance de s'en sortir et elle avait passé la matinée à courir de cadavre en cadavre mais tout allait bien. La jeune femme feint un sourire puis reposa Aaron dans son berceau avant de quitter la plage pour s'engouffrer à l'intérieur de l'île.

Claire n'aimait pas la jungle. Elle s'y sentait oppressée. Chaque pas qu'elle faisait à l'intérieur de cet enchevêtrement végétal ne faisait que renforcer cette sensation. Toutefois, elle n'avait pas véritablement d'autre alternative. Elle avait envie d'être seule, hors de la vue et des regards concernés des autres et ce le plus rapidement possible. La jeune femme détestait craquer et se montrer vulnérable en société. Cela lui arrivait beaucoup trop souvent à son goût depuis qu'elle était sur cette île, nul besoin d'en rajouter. Claire parcourut quelques mètres avant de s'arrêter. Elle qui était sur le point d'éclater en sanglots quelques instants plus tôt ne ressentait absolument plus ce besoin et, à vrai dire, cela la frustrait légèrement. Elle aurait bien eu envie d'évacuer la pression maintenant qu'elle se trouvait dans les conditions idéales pour se laisser aller. La jeune femme passa plusieurs minutes à faire des aller-retours entre deux arbres puis, s'estimant calmée et prête à affronter le reste de sa journée, elle préféra reprendre la direction de la plage.

Alors qu'elle venait de se mettre en route, un cri attira son attention. Elle s'arrêta net et tendit l'oreille. Ne percevant plus que les bruits habituels de la jungle, elle fronça les sourcils. La jeune femme se trouvait face à un dilemme. Quelques mois auparavant, elle n'aurait pas hésité à signaler sa présence au cas où la personne qui venait de crier aurait besoin de son assistance. Toutefois, elle savait désormais que les individus qui peuplaient l'île n'était pas tous bienveillants et qu'indiquer sa position d'une façon ou d'une autre alors qu'elle se trouvait seule au milieu de la nature n'était pas nécessairement une bonne idée. Claire finit par prendre une décision. Ce cri pouvait fort bien provenir d'un survivant du crash coincé au milieu de la jungle depuis le matin. De plus, elle se trouvait à quelques mètres à peine du campement et n'avait qu'à hurler pour voir la moitié de la plage débarquer à sa rescousse.

CLAIRE - Hey, y a quelqu'un?

Claire fit quelques pas dans la direction qu'elle supposait être celle d'où venait le cri. Elle sentait sa fréquence cardiaque augmenter et sa respiration s'intensifier. Aux aguets, elle scrutait les alentours tout en se demandant si elle avait fait le bon choix en se manifestant.




Dernière édition par Claire Littleton le Ven 19 Nov - 1:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Mission discrétion... Echouée ! [Claire]   Lun 15 Nov - 20:14
    La remontée fut très dure. En effet la tonne de tissue entourant les jambes de la femme entravait considérablement ses mouvements et notamment un dépatouillage en règle dans sa merde après une chute. Elle finit par se relevée. Evidemment l’entreprise connut des dommages collatéraux notamment un dépliage assez catastrophique au niveau de son sari idéalement réalisé pour être pratique. Maiya dû donc entreprendre de le replier méthodiquement pour qu’il retrouve son aspect premier qui lui permettrait de se mouvoir en toute tranquillité.

    L’aisance à se déplacer était essentielle ici. Bien sur on se moque du petit caillou dans sa chaussure quand on a juste à aller chercher son pain le matin. Ca prend 5 minutes, on s’en fout dans 1 heure on aura plus les chaussures aux pieds et on sera entrain de siroter une bière en regardant la télé. Mais quand on sait qu’on va devoir marcher 5 heures, grimper de grandes côtés, se faufiler entre d’énormes pierres, marcher sur le sol dur des falaises, s’enfoncer dans le sol, on se soucie un petit peu plus des cailloux dans les chaussures car elles peuvent vous ouvrir les pieds à l’usure. Il s’insinue dans une petite pliure de votre peau et vos creuse doucement la peau jusqu’à l’enflammer. Puis, une ampoule se forme, enflamme votre voûte plantaire, puis l’ampoule se perce, le pue se répand, mais le caillou est toujours là. Il creuse à présente la deuxième couche de peau et arrive à votre chair. Il va ensuite s’enfoncer dedans et l’infecter… Joli programme n’est ce pas ? Et si votre pantalon est trop serré il va étouffer vos membres, bonjour les courbatures, si le tissus frotte trop il va vous donner des démangeaisons… Il faut avoir tout expérimenté pour être préparé à tout. Et Maiya savait que si son sari n’était pas bien mit elle aurait un énorme désavantage en cas de course poursuite ou de fuite tout simplement. C’est ainsi qu’elle remettait tranquillement son sari, sans se presser parce que sinon elle devait tout recommencer. Mais alors qu’elle allait enfin se remettre en marche elle entendit quelqu’un approcher et demander si il y avait quelqu’un. Démasquée… Cette histoire de deuxième avion avait incroyablement amoindri ses réflexes et sa méfiance.

    Elle se redressa. La pente ne lui permettait pas de remonter rapidement et s’éclipser, il fallait tenir la jambe à cette femme et s’évanouir très vite avant que d’autres la voie et reporte cette présence anormale à tout le monde… Ils voudraient sûrement l’interroger et ce qu’elle savait et même son histoire n’était pas à dire à n’importe qui et surtout, ils n’étaient sûrement pas prêt à entendre tout ça.

    Elle s’épousseta et décida d’attaquer directement avant de subir un assaut de question. La meilleure défense c’était l’attaque. Une technique d’arnaqueur presque. Si vous êtes en faute et qu’une autorité quelconque vous voit, parlez-lui avant qu’il ne le fasse pour lui éviter d’être en position de supériorité. Ainsi Maiya sourit à la jeune femme blonde qui s’approchait :

    M- Pfiouuu c’est dangereux dans le coin… A partir du moment où on s’éloigne de la plage le terrain est pas praticable…

    Elle prit un visage agréable mais tout de même un peu embêté. Elle espérait que son malaise ne serait pas très visible et que la blonde ne cherchait pas plus loin…

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mission discrétion... Echouée ! [Claire]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Mission discrétion... Echouée ! [Claire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOST RPG ™ :: Moment de détente :: Archives-