Présentation de Vince Porter



AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Votez pour nous sur le top site d'Obsession ICI svp, merci ♥.

Partagez | 
 

 Présentation de Vince Porter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Présentation de Vince Porter   Ven 22 Oct - 19:21
VINCE PORTER

        © Sunkiss
        âge : 5ans
        date de naissance : Inconnue
        lieu de naissance : Australie
        nationalité : Labrador
        emploi : Meilleur ami de l'homme

        groupe : Live together or Die alone
        situation amoureuse : Célibataire
        célébrité sur l'avatar : Vince de Lost^^

WHAT HAPPENED, HAPPENED
Petite enfance :

Vince ne s'appelait pas Vince au départ. D'ailleurs, il n'avait pas de nom, et sa mère aboyait pour l'appeler. La petite enfance de Vince fut paisible et heureuse, coulée dans un élevage de labradors retriever situé dans les grands espaces australiens. Les propriétaires de l'élevage étaient des gens simples et gentils, qui avaient bien compris que le dressage était affaire de fermeté mais aussi de gentillesse.
Vince grandit donc dans un milieu naturel et y développa une belle santé. Son éducation fut assurée aussi bien par ses maîtres que par ses aînés, parfois plus durs même que les humains. Il devint un bel animal au poil doux et au regard intelligent, et c'est tout naturellement qu'un acheteur craqua sur lui, un homme dénommé Brian Porter.

La vie en ville :

Le dépaysement fut total pour le jeune Vince. Après avoir vécu dans des plaines à perte de vue, à respirer l'air frais, il découvrit du jour au lendemain l'aspect urbain du monde, avec ce que cela comporte d'avantages et d'inconvénients. Les premiers temps furent consacrés aux inconvénient, il faut bien l'avouer : les odeurs de pots d'échappement, la promiscuité de la maison, qui, bien qu'elle fut de belle taille, restait du moins bien plus petite que son chenil... Et ne parlons pas du jardin !
Puis les jours passant, Vince se prit à apprécier cette nouvelle vie, notamment cette petite boîte à images que son maître regardait souvent. De plus, ce dernier étant sportif, il emmenait Vince courrir avec lui. Et force est de constater que, malgré cet air empesantit, la variété de paysages qui s'offraient à lui compensaient cette agression nasale. Également, son maître se comportait bien avec lui, et Vince ne souffrait d'aucun manque que ce soit, sauf parfois une légère nostalgie de ses camarades de chenil qui se trahissait quand il rêvait, dormant aux pieds de son maître.
La vie suivait son cours dans une routine que Vince appréciait, mais un jour, tout bascula car son maître fit emménager sa petite amie et son fils. Bonne pâte, Vince sympathisa tout de suite avec ce petit garçon, et tous deux devinrent bientôt complices, puis inséparables. La mère de l'enfant ayant également une attitude favorable envers l'animal, Vince vécut cette transition vers la vie de famille en douceur. Quelques années s'écoulèrent à nouveau sans que rien de notable (d'un point de vue canin) se produise, quand la mère de Walt tomba malade.
L'ambiance changea dans la maison, et Vince voyait les deux hommes tristes et se morfondre, jusqu'à cette funeste nuit où la femme mourrut. Vince en fut très affecté et pleura, mais Brian le fit taire, de façon brusque d'ailleurs. Mais Vince étant un chien magnanime, il le lui pardonna volontiers aux vues des circonstances tragiques...
Après l'enterrement de sa mère, l'enfant se mura dans un silence, et Brian tournait comme un lion en cage dans la maison, donnant de fréquents coups de fil, et devenant irritable au possible. Fin limier, Vince évitait d'attirer l'attention et se couchait dans un coin où il ne risquait pas de gêner. Néanmoins, il observait la scène, couché avec le museau entre ses pattes, et suivant de son regard triste son bon maître aller et venir.

La veille du départ :

Depuis quelques jours, la tension qui habitait son petit maître avait augmenté, et il avait fait tout ce qui avait été en son pouvoir de chien pour le détendre, sans grand succès il lui fallait bien l'admettre...
Il était donc couché, impuissant, dans un coin de la chambre tandis que le garçon finissait de boucler ses valises. Vince savait bien ce que cela signifiait : ils partaient en vacances ! Involontairement, sa queue balaya le sol derrière lui quand il anticipa le bon temps qu'ils allaient prendre. Voilà qui à coup sûr allait rendre le sourire à son maître.
Il releva la tête en tirant la langue quand la sonnette d'entrée retentit, mais il pencha les oreilles pensivement quand l'enfant sortit, traînant les pieds d'un air sombre. Vince se releva, s'étira en baîllant puis s'ébroua et, satisfait, trottina dans la maison derrière Walt.
Brian conversait avec un homme qu'il n'avait jamais vu, mais qui lui faisait étrangement ressembler à quelqu'un, sans qu'il puisse trouver qui. Soudain, un détail frappa Vince : il n'y avait pas de valises encombrant l'entrée, comme c'était habituellement le cas lors de départs en vacances. Comme pour répondre à son interrogation, les deux hommes se dirigèrent vers la chambre, tandis que le garçon demeurait, immobile et morose, sur le perron. L'animal s'approcha en battant la queue pour témoigner son soutien, mais l'enfant l'ignora et Vince en fut attristé.
Les deux hommes reparurent bientôt les bras chargés des affaires de Walt, et allèrent les placer dans le coffre d'une voiture jaune garée devant la maison. L'homme serra la main de Brian, fit un sourire forcé à Walt, puis monta dans la voiture et disparu.

Le jour du départ :

Walt était parti sans lui dire au revoir. Vince en était très attristé, et même il avait paniqué quand il n'avait vu personne dans la maison. Il avait retrouvé son bon maître dans le jardin, et ce dernier l'avait emmené voir Walt une dernière fois. Vince eut la bonne surprise de voir Brian tendre la laisse à Walt. Ainsi les deux amis étaient de nouveau ensemble. Pour la première fois de la journée, la queue du labrador fouetta l'air. Mais les choses se dégradèrent bien vite... A peine son ami retrouvé, des hommes en uniforme vinrent le chercher pour l'arracher à son jeune ami. Ne comprenaient-ils donc rien ? Il était pourtant clair que le garçon avait besoin de lui ! Vince tira de toutes ses forces sur la laisse pour rejoindre son ami d'enfance, mais les hommes avaient de la poigne et Vince laissa échapper un jappement de frustration. Walt s'approcha et lui parla des mots d'apaisement que démentaient ses yeux tristes. Vaincu, le labrador suivit les hommes la queue basse, jetant de temps à autres un regard inquiet vers son maître qui disparu bientôt de sa vue.
Alors on l'emmena dans le ventre d'un gros oiseau de métal. D'emblée, Vince n'eut pas confiance... Il était immobile et raide comme ces souris mortes qu'il trouvait parfois en retournant les poubelles. Le ventre l'avala, et il resta ainsi seul et dans le noir. Après un temps qu'il lui était bien impossible de mesurer, l'oiseau se mit à trembler et à rugir, et le brave chien supposa à raison que l'oiseau prenait lourdement son envol. Le bourdonnement ne cessa pas et l'animal en prit son parti, s'allongea et posa son museau entre ses pattes. Malgré le bruit, ses yeux clignèrent et il sombra dans le sommeil.
Le réveil fut brutal cependant... D'après lui, l'oiseau avait dû se prendre une pierre, car il entendit une explosion. Fort de cette nouvelle information, Vince révisa son jugement : ce devait être un chasseur. Plutôt habile même, car, d'après les mouvements brusques de l'oiseau, il avait dû faire mouche. Tout se passa ensuite très vite : le choc, les bagages qui s'effondrent, l'inconscience...
Quand il revint à lui, il fit immédiatement une première constatation : il voyait relativement clair. Cela ne pouvait signifier qu'une chose, le chasseur avait commencé à dépecer l'oiseau... Il se remit debout, mais une douleur fusa dans sa patte arrière droite qui lui arracha un aboiement. Il boîterait jusqu'à ce que le muscle chauffe, mais rien de bien grave au demeurant. Il approcha précautionneusement de l'ouverture pratiquée par le chasseur. Mais très vite, son ouïe développée perçut de l'agitation non loin. Passant la tête au-dehors, il s'avisa qu'ils devaient être arrivés, car une plage s'offrait à ses yeux. Les vacanciers jouaient d'ailleurs à un drôle de jeu, courrant en tous sens, hurlant... Le jeu, s'aperçut très vite le labrador, devait être violent car certains pleuraient, et il y avait dans l'air une odeur de sang, de brûlé et d'autres produits chimiques que Vince ne pouvait connaître.
Il scruta les alentours, mais ne vit nulle trace de son maître. Il décida de s'éloigner de la frénésie humaine, et de gagner les abords de la jungle, d'où il pourrait avoir une vue d'ensemble de la plage et accroître ses chances de repérer Walt. La petite distance qu'il devait parcourir lui parut un calvaire, car, dans leur panique, les humains ne faisaient pas attention à lui et, lui-même blessé, il ne pouvait esquiver les foulées des gens comme il l'aurait voulu. Il jappa quand un homme lui marcha sur la queue, mais l'humain, les yeux hagards, le regarda sans le voir. Il poussa un soupir de soulagement quand les premières herbes frottèrent contre son ventre. D'ici, il pourrait réfléchir calmement...

HEARTS AND MINDS
Il faut savoir que la jeunesse de Vince passée dans le chenil a inculqué à ce dernier une éducation canine irréprochable. En effet, il a depuis sa naissance l'exemple de ses aînés respectant leurs maîtres, obéissant à leurs ordres, cela renforcé par le dressage sévère mais juste des fermiers australiens. Vince a donc très tôt eu une mentalité de respect du maître, jamais démentie par le comportement de ceux-ci. De plus, et même s'il a passé une grande partie de sa vie en milieu urbain, Vince a gardé un amour des grands espaces, hérité de sa jeune enfance. Son contact avec Walt lui a fait développer une certaine empathie avec les humains, et il sait reconnaître leurs humeurs. Chien de belle intelligence, Vince essayera de répondre aux besoins de ses maîtres dans la mesure de ses moyens.
Vince est un animal encore jeune, et comme tel, il adore s'amuser et courrir. Ayant toujours eu des bons contacts avec ses différents maîtres, il a développé une confiance de l'être humain et, de fait, il n'aura pas peur d'aborder un inconnu qui aurait, selon lui, besoin d'un chien.
Comme tous les animaux domestiques, il a développé des manières de se comporter qui pourraient tenir de l'humain, et sait très bien faire passer ses pensées par des expressions corporelles souvent cocasses mais toujours compréhensibles. Si Vince est un chien sociable et intelligent, il n'en est pas moins têtu, et ne se laissera écarter de son objectif pour rien au monde.

FLASHES BEFORE YOUR EYES
Vince est un labrador retriever, d'une soixantaine de centimètres de haut, pesant ses quarantes kilos hérités d'une belle croissance en milieu naturel. Une nourriture saine doublée de journées entières à courrir la campagne l'ont doté d'une forte charpente et d'une belle musculature. Cette dernière est mise en valeur par un poil crème, mi-long et épais mais cependant doux. Sa tête large arbore une mâchoire solide et puissante, avec de beaux crocs que l'ont peut distinguer lorsqu'il tire la langue en un sourire, qui accentue son expression douce et intelligente mise en valeur par ses yeux noisettes. Chien de chasse par nature, il est très à l'aise en forêt et serpente parmi les ronces et racines avec une agilité surprenante. Il est également doté d'un solide flair, et n'oublie jamais une odeur une fois reniflée. Vince a bon appétit, et ne refuse pas une bonne côtelette à l'os cuite sur le barbecue. Très bon nageur, ce labrador profite de l'élément aqueux aussi souvent qu'il le peut.
TEST RP - FOR YOUR VALIDATION
Sujet choisi : N°1

Vince était langoureusement allongé de tout son long dans le divan, et soufflait régulièrement derrière ses babines au rythme de sa respiration. Une mouche vint lui taquiner l'oreille, et un mouvement réflexe de celle-ci la chassa au loin. Mais la mouche, peu farouche, revint au bout de quelques tours au plafond et se posa sur le museau du labrador. Vince secoua la tête en éternuant violemment, et du coup, se retrouva complètement réveillé. Clignant des yeux dans la lumière du jour filtrant à travers les stores, il prit soudain conscience du silence inhabituel de la maison. Tournant sur lui-même, il inspecta le salon, mais aucun mouvement ne vint troubler la quiétude des lieux. Penchant la tête en une moue dubitative, il sauta à bas du canapé et entreprit de faire le tour de la maison. Walt était censé se trouver à la maison, aussi se dirigea-t'il vers sa chambre dans un premier temps. Celle-ci était vide, trop vide même. Les posters et bannières de club de football avaient été enlevées, l'armoire, entrouverte, laissa découvrir à Vince des étagères vierges lorsqu'il poussa du museau pour mieux l'inspecter. Baissant la tête, il remarqua également que le dessous du lit était exempt de tous les jouets qui habituellement y tenaient quartiers. Laissant échapper un glapissement inquiet, Vince sortit d'un pas pressé de la chambre du garçon et passa en revue toutes les pièces de la maison. Sans succès... S'il y avait quelqu'un, il n'était pas à l'intérieur. L'animal espérait vraiment que Walt ou Brian se trouvent dans le jardin, car il ne s'était jamais retrouvé seul, du moins pas de cette manière abrupte. Pris d'une soudaine angoisse de la solitude, Vince accéléra et traversa le salon en courrant, renversant au passage le vase qui trônait sur la table basse de l'entrée. Celui-ci se brisa dans un bruit qui emplit le silence de la maison, mais le chien ne ralentit pas pour constater les dégâts, préoccupé qu'il était de trouver ses maîtres.
Il sortit en trombe de la maison par la porte de la cuisine, qui menait au jardin, et fut tellement soulagé de voir le dos de Brian, que, contrairement à ses habitudes de chien calme, il aboya de tout son saoûl et fit la fête à son maître, sautant autour de lui en une danse joyeuse.
Cependant, Brian n'eut aucune réaction, positive comme négative. Vince s'arrêta bien vite quand il remarqua l'apathie de l'homme et, taisant ses jappements, s'approcha de lui. Brian était penché en avant, les coudes sur ses genoux, le menton sur ses mains croisés, et le regard absent. Vince laissa échapper un petit gémissement et poussa un coude du museau pour signifier à son maître son inquiétude, puis s'assit face à lui, dans l'attente. Ses yeux liquides fixaient Brian d'un air triste et compatissant. Au bout d'un long moment, l'homme reprit pied dans la réalité, et leva son regard vers le chien, qui accueillit cette preuve d'attention avec un grand sourire accompagné d'une langue et la queue battant furieusement derrière lui.
Dans un mouvement de sympathie, le labrador tendit une patte qu'il posa sur le genou de son maître qui apprécia le geste avec un sourire fade. Il se pencha en avant et frotta ses mains contre le visage de son chien qui lui répondit par un coup de langue baveux sur la paume.

"Nous revoilà tous les deux comme avant mon vieux..." annonça-t'il d'une voix éteinte.

L'animal pencha la tête en redressant les oreilles en une moue interrogative, et l'espace d'un instant, Brian crut voir ses sourcils se lever. Un sourire légèrement plus sincère que le précédent ourla ses lèvres à ce spectacle cocasse malgré les circonstances.

"Walt est parti, Vince... Il est retourné vivre avec son vrai père. C'est toi et moi maintenant mon vieux..."

Vince gémit à cette nouvelle, et posa son museau sur les genoux que son maître avait libéré en se redressant. Un peu de bave vint tacher le pantalon, mais ni l'un ni l'autre ne le remarquèrent. Ils restèrent un long moment ainsi, le silence seulement brisé par les gémissements plaintifs du chien qui faisait le deuil de son amitié avec son ami d'enfance. Brian, sans cesser de caresser la fourrure du labrador, embrassa le jardin du regard, puis s'attarda sur sa maison, et enfin reposa les yeux sur son fidèle compagnon. Celui-ci, sans lever le museau, leva également les yeux, et tous deux se noyèrent dans l'autre. Puis, soudain, le regard de Brian se fit clair, et il se leva brusquement, faisant reculer précipitamment Vince qui le regarda d'un air à la fois inquiet et suspicieux. L'homme se baissa et appela du geste le chien qui le rejoignit de bonne grâce en remuant la queue.

"Ca te dirait de voyager un peu mon vieux ?"

Le chien, sans vraiment comprendre la question, mais heureux d'entendre le timbre normal de la voix de son maître, dévoila une rangée de crocs figurant un large sourire. Brian lui ébourriffa vigoureusement le poil et les oreilles, puis se releva et gagna l'intérieur, l'animal sur les talons. Il attrapa la laisse et passa le collier autour du cou de l'animal qui se dressa sur ses pattes arrière de joie à l'idée de se promener un peu. Il commença à courir dans l'allée, mais, se retournant pour voir si Brian suivait, il le vit se diriger vers le pick-up et ouvrir la porte arrière. D'un aboiement joyeux, Vince fit volte-face et sprinta pour s'engouffrer à l'arrière du véhicule. Il fit deux tours sur lui-même la langue pendante, puis aboya encore une fois pour encourager Brian à démarrer la voiture. Celui-ci s'installa dans le siège conducteur, et bientôt le 4x4 quitta la propriété. Vince avait passé la tête entre les sièges avant pour profiter de la vue. Brian avait maintenant pris l'autoroute, et roulait à bonne allure, profitant de la circulation fluide de ce milieu de matinée. Les panneaux défilaient, et ce paysage sans grand intérêt lassa rapidement le labrador qui recula sa tête et s'allongea sur le siège arrière et prit son mal en patience. Le voyage ne dura heureusement pas très longtemps. Lorsque Brian fit coulisser la porte arrière sur son rail, Vince s'éjecta comme un boulet de canon du véhicule.
Il fut surpris par les rugissements stridents alentours et dont il n'arrivait pas à trouver la source. Il y avait beaucoup d'activité ici, trop pour un seul chien, et Vince tourna sur lui-même, perdu. Brian attrapa la laisse, et Vince fut heureux de se faire guider dans ce labyrinthe de voitures et de gens. Brian s'arrêta brièvement devant un panneau, jura entre ses dents puis se mit à courir. Bien que Vince trouva l'endroit peu pratique pour un footing, il suivit son maître de bonne grâce. Non qu'il eut le choix, ceci dit, puisque l'homme tenait toujours la laisse... Après avoir enfilé quelques salles jalonnées de bancs métalliques et des corridors encombrés de gens, Vince eut la joie d'apercevoir Walt dans une file d'attente. Ce fut à ce moment là Brian qui eut du mal à suivre la cadence imposée par le chien qui, n'y tenant plus aboya fortement, ce qui eut pour effet bénéfique d'écarter les badaux de son chemin. Il fit la fête à son ami d'enfance, et ne vit pas le regard noir que l'homme qui l'accompagnait lui lança ainsi qu'à Brian. Les deux hommes s'éloignèrent, et les deux compères n'entendirent pas la discussion animée qui eut lieu à quelques pas d'eux.
Finalement calmé, Vince s'assied sagement aux pied d'un Walt souriant pour la première fois depuis la mort de sa mère. L'homme, qui s'appelait Michael, revint dans la file. Se retournant, Vince essaya de trouver Brian, mais celui-ci avait déjà disparu.



    © Joecool
    YEAH, IT'S XAVIER
    que penses-tu du forum ? Il est bien fait et très complet
    ou as-tu découvert le forum ? c'est Maiya qui m'a débauché de ma retraite rôlistique paisible
    niveau de rp ? Moyen
    activité sur le forum ? Je compte me connecter une fois par jour, mais avoir une activité assez restreinte les premiers temps
    multicomptes ? Nope
    code du règlement :
    Spoiler:
     



Dernière édition par Vince Porter le Ven 22 Oct - 21:22, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Vince Porter   Ven 22 Oct - 19:23
Bienvenue joli toutou!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Vince Porter   Ven 22 Oct - 20:29
Bienvenue à toi cher nouveau membre !

Tout d'abord, si tu as la moindre question concernant le contexte, l'histoire de Lost ou à propos de tout ce qui concerne le forum, le staff du forum est à ta disposition et tentera de te répondre dans les plus brefs délais.
Sur ce, je te souhaite un bon courage et n'oublie pas de nous le signaler lorsque tu as finis ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Vince Porter   Ven 22 Oct - 20:41
Vince!! Very Happy
Bienvenue ... et chapeau! Jouer un chien ça doit pas être évident mais tu gères!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Vince Porter   Ven 22 Oct - 20:55
Merci de votre accueil ^^

Beh Claire, disons que j'aime bien les défis un peu ultimes et là, je crois que j'en ai trouvé un pas piqué des hannetons oO"

Je vous raconte pas la partie de plaisir que ça a été d'écrire Hearts and Minds et Flashes before your eyes... Maintenant je comprends Balzac ! Honoré si tu m'écoutes je retire tout ce que j'ai pu dire sur toi au lycée Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Vince Porter   Ven 22 Oct - 21:00
Chapeau pour se défi relevé. Je n'ai absolument RIEN A DIRE sur cette fiche et je me vois forcée de la valider.

Te voilà VALIDÉ(E)

Étant donné que tu es du groupe Live together or die alone, tu peux directement commencer à jouer.
Nous te conseillons de créer ta fiche de liens et de Rps dans cette partie pour te faire des amis (ou des ennemis). Le reste du forum t'est aussi accessible (flood, fanclubs, galeries, concours...).

Ainsi, toute l'équipe de modération et moi même te souhaitons encore bienvenue parmi nous et nous espérons que tu te plairas ici.
Revenir en haut Aller en bas
ADMINThe Leader

avatar
J'AI POSTÉ : 5634
MON ÂGE : 23
JE ME SENS : angoissé à l'idée ce que je cache la trappe
OÙ SUIS-JE : sur la plage
INSCRIPTION : 18/04/2007

This is me...
Je possède:

Voir le profil de l'utilisateur http://lost-lerpg.forumactif.fr


MessageSujet: Re: Présentation de Vince Porter   Ven 22 Oct - 22:00
Bienvenue petit Labrador !
Excellente fiche pour un chien ! :O



    JACK ♣ I don't trust myself. How am I supposed to trust you, Invité?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Présentation de Vince Porter   
Revenir en haut Aller en bas
 

Présentation de Vince Porter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOST RPG ™ :: Moment de détente :: Archives-