Kara Wilbrook



AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Votez pour nous sur le top site d'Obsession ICI svp, merci ♥.

Partagez | 
 

 Kara Wilbrook

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Kara Wilbrook   Sam 26 Fév - 22:47



    TROUBLE IS MY FIRST NAME
    Prénom(s) : Kara
    Nom(s) : Wilbrook
    Age : 18ans
    Date et lieu de naissance : 18 Septembre 1986
    Métier : Athlète
    Groupe : les Secondaires

    WHATEVER HAPPENED, HAPPENED
    Monsieur et Madame Wilbrook sont des battants. Albert Wilbrook a fait des études de commerce et travail entant que PDG dans une grande entreprise de viande séchée nationalement connue et appréciée. Même si personne ne sait qui il est, lui, il sait qu’il a beaucoup d’argent. Il a marié Sarah Wilbrook née Sallister qui était une fille de bonne famille. Il connaissait son père et avait donc demandé plusieurs rendez-vous avec la belle qui avait vu en Albert une vie facile et luxueuse. Une vie parfaite pour elle.
    Le mariage fut sobre et riche et quelques mois plus tard les deux jeunes mariés annonçaient qu’ils allaient avoir un enfant. Secrètement ils désiraient un garçon, plus crédible pour reprendre la place du père. Vielle famille ? Pas tant que ça. Plutôt, famille typiquement américaine, qui veut tout le temps gagner et être au top.

    A la naissance de Kara, petite déception mais grands espoirs. Si elle ne devient pas PDG dans l’entreprise où le père a une part non négligeable, elle sera mannequin, grande actrice, bimbo people ou d’autres choses qu’elle pourrait faire, issue de deux personnes aussi jolies. Mais dès son plus jeune age, ça se corse et pas qu’un peu.

    La petite fille, souvent gardée par des nourrices, les fait toutes fuir sans exceptions. Elle trouve toujours un moyen de les faire pleurer ou de les faire partir dans des colères noirs pendant lesquelles la vaisselle se casse irrémédiablement. Elles défilent ainsi pendant plusieurs années avant que Madame Wilbrook décide de voir un spécialiste. Un grand pédopsychiatre qui lui conseil deux méthodes : la méthode radicale, des médicaments contre l’hyperactivité ou alors, la méthode douce, lui faire faire du sport.

    Commence alors une période assez longue de la vie de Kara pendant laquelle elle va tester tout ce qui est possible et inimaginable en matière de sport. Tout d’abord, sa mère l’inscrit à la danse en espérant en faire une danseuse étoile reconnue mondialement. Mais la petite fille passe son temps à se disputer avec ses camarades ou avec la prof. On l’essaye à la gym, mais même constat : la petite n’est pas faite pour faire un sport d’équipe ou un sport de groupe. On l’inscrit à la natation mais elle s’occupe plus à couler ses partenaires qu’à faire ses longueurs sagement. C’est une enfant incontrôlable qui court partout, se perd souvent, fugue, se fait rattraper par les flics… Les parents sont exténués de rentrer à la maison pour découvrir une aussi grande tempête. Lorsqu’elle a 13ans, ils l’envoient dans une pension d’où elle ne revient que pour les fêtes.

    La vie en communauté va la marquer. Même au milieu de gosses de riches, il y a des tensions et des têtes de turc. La jeune Kara va en être une privilégiée dès le début. Elle est un peu ignorante et n’écoute jamais en cours. Sa bêtise lui attire beaucoup de remarques des professeurs et ses camarades de classes, toutes des filles, ne manquent pas non plus une occasion de le lui rappeler. Elle s’enferme sur elle-même lorsqu’une fille, aussi exclue qu’elle, la remarque et lui propose de devenir son amie. Elles traînent ensemble et décident de s’inscrire au club de course. Et là, ce fut la révélation.

    Kara ayant un corps naturellement élancé, elle n’a pas de peine à se forger une musculature de coureuse. Très vite, elle se fait remarquer par son professeur et a 15ans elle rentre dans un club professionnel dans une école sportive de Chicago. Ses parents sont enfin fiers d’elle et c’est franchement pas du luxe quand on sait qu’ils ont attendus pendant quinze années. Et là, le cauchemar commence.

    Comme il est coutume en Amérique, les athlètes son entourés très très jeunes par toute la clic qu’ils vont se trimbaler jusqu’à la fin de leur carrière : médecins (donc médicaments et vitamines diverses), entraîneur (avec qui elle vit presque tous les jours), coach diététicienne (pour garder la ligne et se forger de meilleurs muscles), conseillère en image (parce que ses parents veulent faire d’elle une vraie célébrité) et divers petits assistants qui répondent à toutes ses demandent.

    Kara étouffe. Elle veut juste courir. Seulement courir. Mais finalement ce simple plaisir est devenu un gros business et les gens lui mettent une pression énorme. A 17ans, pour combattre son blues beaucoup trop fréquent au goût de ses parents, on lui prescrit divers anti-dépresseurs et autres calmant, la mettant dans un état de constante fatigue lorsqu’elle ne court pas. Ses entraînements s’intensifient sous les conseils de sa coach : ainsi, elle ne réfléchira plus et elle déprimera moins. Mais son premier entraîneur conteste cette décision voyant petit à petit la jeune fille se flétrir. Il est renvoyé sur le champ et remplacé par un homme réputé dans le domaine : Gordon Flamwick. Lui, il ne rigole pas. Il donne diverses pilules à la jeune fille sans jamais lui dire ce que c’est. Aux vues de leurs têtes ça doit être des drogues en expérimentations. Elle tombe souvent malade et se retrouve à vomir dans les toilettes ou alors elle est prise de diarrhées atroces. Les drogues qu’il lui donne ont de nombreux effets secondaires mais ça lui permet de passer entre les mailles du filet pour les compétitions.

    Kara arrive première au championnat des jeunes espoirs de New York, elle a 17ans. Sa carrière se lance à peine et s’annonce prometteuse. Mais si elle est radieuse à la télé quand elle salue la caméra après ses victoires, en dehors, c’est un autre rituel beaucoup plus glauque : pesées, coaching, entraînements, prises de médicaments. Elle en a marre.

    Le 18 Septembre 2004, elle aura 18ans. Et elle sait qu’elle va quitter tout ça, quitte à se fâcher avec ses parents et finir pauvre et sous les ponts. Elle préférerait tout mais pas ça. Et elle est loin d’imaginer que quelques jours après sa majorité, ses vœux seraient exaucés d’une manière très particulière. Mais avant, il fallait qu’elle fasse sa sortie en beauté : Les courses de Sydney sont internationalement connues dans le milieu et Kara a tout juste réussit à faire les temps limites pour y participer. Le 20 Septembre, elle court et arrive deuxième. Elle encaisse le coup de téléphone incendiaire que sa mère lui passe et attend impatiemment son retour au pays pour faire savoir sa décision.

    Mais une fois dans l’avion, rien ne se passe comme prévus…



    AWED AND SHOCKED
    Qu'avez-vous ressenti lors du crash ? : Kara a une sainte horreur de ne pas avoir le contrôle sur la situation. Même si avant d’arriver sur l’île tout gravitait autour d’elle sans qu’elle n’y puisse rien, elle avait l’impression d’avoir son mot à dire ou du moins, d’avoir une emprise sur sa vie. Lorsque l’avion s’est mit à tanguer et à bouger en constant que les hôtesses n’étaient plus aussi détendues qu’avant, elle a bien paniquée et aurait tout fait pour se téléporter autre part ou se jeter par la fenêtre. Au moins, ça aurait été sa décision et non pas un coup du destin.

    Comment trouvez-vous l'île ? :Kara l’aime bien finalement. Au départ, elle avait vécu ça comme une sorte de punition divine ou un contre coup du destin par rapport aux mauvaises actions qu’elle avait faite. Elle a tout de suite cru qu’elle allait crever ici comme un chien galeux. Mais constatant que la situation semble s’organiser tout de même, elle essaye de se calmer par rapport à tout ça. Elle veut agir, vraiment agir, et aider. Son entraîneur étant mort, elle a du mal à parler de l’accident en lui-même parce qu'elle a ressentie de la joie en le voyant mort ; mais elle est toujours volontaire pour explorer ce morceau de terre qu’elle trouve mystérieux.

    Plutôt chasseur ou fermier ? :Plutôt chasseuse. Elle a une condition physique irréprochable et peut courir très longtemps sans trop se fatiguer. Ainsi, elle est une femme active qui ne supporte pas l’inaction : elle veut avoir constamment quelque chose à faire et elle n’est absolument pas du genre popotte à préparer à manger ou à cultiver la terre. Elle préfère prendre le problème à bras le corps directement. Elle n’a pas de notions en chasse mais elle peut apprendre très vite.

    Poisson, sanglier ou fruits ? :Plutôt viande et aussi fruits. Les deux quoi. Elle n’est pas du tout végétarienne, sinon elle aurait du mal à se faire du muscle et à courir comme elle le faisait avant. Les protéines, y a que ça de vrai et du coup, elle est habituée à manger de la bonne viande bien rouge. Elle en a presque besoin pour entretenir son corps.

    Êtes-vous maintenant prêt à cohabiter sur cette île mystérieuse ? :Parfaitement. Kara voit là une occasion de se poser et d’arrêter de courir partout sans but comme avant. Ici le simple fait de devoir survivre lui suffit amplement et elle met de la bonne volonté pour s’adapter. Elle est très contente d’être dans un endroit où personne ne sait qui elle est et où les gens ne sont pas à ses pieds ou entrain de la droguer de médicaments divers.

    TORTURE ME NOT
    Kara ouvre les yeux et réprime un gémissement sourd. Elle grince entre ses dents et laisse échapper deux trois insultes : elle a un mal de crâne du tonnerre et ne sait plus trop où elle est. Mais le constat est simple : elle a mal au dos, le matelas sur lequel elle devrait être entrain de dormir est très dur… Oui, c’est ça : elle dort par terre. Elle relève la tête et essaye de jauger la pièce dans laquelle elle est. Oui, c’est sa chambre d’hotel mais en bordel. Que c’était-il passé la veille ? Ha oui, tout lui revient…

    Les sponsors de la course ont organisés une grande soirée dans un château musée et elle y avait été conviée étant donné qu’elle faisait partie du podium final. Sa coach en image n’étant pas venue, par téléphone, elle avait donné les indications à son entraîneurs. Coiffures, robes, maquillages, elle avait passée la journée chez les stylistes et les esthéticiennes pour enfin être impeccable le soir venu. L’image était quelque chose de terriblement important et plus elle aurait un visage de petite fille ordonnée et fragile, moins on la soupçonnerait de tromper les chronos. Ainsi, elle débarqua rayonnante et souriante à la fête. Les autres compétitrices n’étaient pas méchantes, bien au contraire mais elle était farouchement gardée par son entraîneur qui l’empêchait d’approcher ses concurrentes. Pourtant elle aurait bien aimé leur parler, avoir une bonne conversation avec une fille de son age. Mais c’était interdit, elle devait parler aux sponsors, aux représentants de marques sportives pour voir des subventions ou alors une superbe pub.

    Elle se souvient d’un prénom, Tim. Ha oui, ce gros lourd de la marque Nike qui lui avait tenu la jambe pendant près de une demi-heure, lui faisant des sous-entendus très douteux. Mais si on commençait à la vendre comme ça, niveau image, ce ne serait pas génial. Gordon négocia un dîner en tête à tête lorsqu’il passerait en Amérique. Le pauvre, et dire qu’il allait faire le voyage pour rien parce que si tôt qu’elle aurait les pieds sur le territoire américain, elle ne serait plus coureuse, finit.

    Elle passa donc une soirée entourée d’hommes, à rigoler stupidement à tout ce qu’ils pouvaient sortir. Et ensuite est venu l’after. Le genre de fêtes peu recommandables mais ce pour quoi tout le monde finit par venir. Et là, c’est le flou total. Elle se souvient de pilules d’extasies, d’alcool, beaucoup d’alcool, d’autres filles aussi à l’ouest qu’elle, des hommes insistants… Et maintenant elle était là. Elle se redressa, débarrassant le drap qui la recouvrait et observa son lit, vide. Ouf. Elle ne semblait pas avoir fait de grosses bêtises. Elle se redressa en remarquant qu’elle avait dormit à moitié nue et c’est alors que son entraîneur déboula dans sa chambre.


    « Kara t’es pas encore prête ?! L’avion part dans une heure bordel ! Tu te sapes et on y va ! »

    Et avant qu’elle n’ai eu le temps de dire quoi que ce soit, il claqua la porte derrière lui. Quelle misère, déjà qu’il n’était pas agréable de manière habituelle, ça n’allait pas être la joie dans l’avion. En plus elle n’aimait pas du tout ce genre de trucs, si on rajoutait à ça un gros lourd qui râle tout le temps à côté d’elle, ce serait la plaie. Elle se leva et tira de sa valise un t-shirt assez banal et un jeans. Elle enfila des baskets pour ne pas se blesser un peu plus les pieds, se débarbouilla, se maquilla discrètement et elle fit ses affaires, laissant la chambre dans un bordel monstre. C’était ça le cinq étoiles, on pouvait presque laisser un cadavre derrière soi, tant qu’on payait, il n’y avait pas le moindre problème.

    Ils prirent un taxi jusqu’à l’aéroport, ils étaient bien en retard. Une fois arrivé à l’embarquement l’hôtesse fit une moue et leur expliqua que leurs billets avaient étés présentés trop tard et qu’ils avaient été revendus parce que les premières classes étaient très chers. Gordon jura et alla chercher des billets de secondes classes pendant que la jeune fille attendait patiemment sur un siège. Elle avait un mal de tête atroce et ne voulait pas être dérangée jusqu’à ce qu’elle soit arrivée au pays et qu’elle se débarrasse de ce poids qui lui oppressait la poitrine. Le grand homme bourru revint avec des billets secondes classes et ils embarquèrent tardivement. Tant pis, elle n’aurait pas le plateau repas tant convoité qui aurait bien illuminé sa matinée. A l’intérieur il y avait beaucoup de gens, des vieux qui allaient se révéler certainement chiants, des gosses qui allaient sûrement pleurer… Le cauchemar pour la tête de la jeune fille. Les hôtesses vinrent donner leur discours habituel et une fois l’avion décollé et son stress passé, elle s’endormit. Mais malheureusement, son sommeil se révéla tout sauf paisible.


    BONUS
    Prénom ou pseudo : Abby
    Comment as-tu découvert le forum ? Je connais l'administrateur génial qui l'a fait \o/
    Et qu'en penses-tu ? Je l'adore, comme d'habitude.
    Célébrité sur ton avatar : Miranda Kerr
    Un dernier commentaire ? Heu désolée pour la longueur de ma fiche, c'est pas la joie en ce moment -_-


Dernière édition par Kara Wilbrook le Ven 11 Mar - 16:58, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
ADMINThe Leader

avatar
J'AI POSTÉ : 5634
MON ÂGE : 23
JE ME SENS : angoissé à l'idée ce que je cache la trappe
OÙ SUIS-JE : sur la plage
INSCRIPTION : 18/04/2007

This is me...
Je possède:

Voir le profil de l'utilisateur http://lost-lerpg.forumactif.fr


MessageSujet: Re: Kara Wilbrook   Sam 26 Fév - 23:07
Bienvenue, ah ça me manquais un personnage de petite fille depuis le temps. Razz
Bonne chance pour la fiche. (:



    JACK ♣ I don't trust myself. How am I supposed to trust you, Invité?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Kara Wilbrook   Dim 27 Fév - 0:54
Ooowwwnnnn tout a fait d'accord avec Jack, bienvenue sur l'Île des perdus!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Kara Wilbrook   Dim 27 Fév - 1:36
Bienvenue Kara! T'es toute choupie!!!
Revenir en haut Aller en bas
ADMINThe Leader

avatar
J'AI POSTÉ : 5634
MON ÂGE : 23
JE ME SENS : angoissé à l'idée ce que je cache la trappe
OÙ SUIS-JE : sur la plage
INSCRIPTION : 18/04/2007

This is me...
Je possède:

Voir le profil de l'utilisateur http://lost-lerpg.forumactif.fr


MessageSujet: Re: Kara Wilbrook   Dim 6 Mar - 17:21
Bonjour, pourrions-nous avoir de tes nouvelles s'il te plaît ? :831693:



    JACK ♣ I don't trust myself. How am I supposed to trust you, Invité?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Kara Wilbrook   Dim 6 Mar - 19:15
Bienvenue ma puce Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Kara Wilbrook   Ven 11 Mar - 13:36
Désolée de l'absence j'ai eu pas mal de nouvelles nouvelles en ce moment...

Mais j'ai terminé ma fiche donc voilà, j'espère que ça ira^^
Revenir en haut Aller en bas
ADMINThe Leader

avatar
J'AI POSTÉ : 5634
MON ÂGE : 23
JE ME SENS : angoissé à l'idée ce que je cache la trappe
OÙ SUIS-JE : sur la plage
INSCRIPTION : 18/04/2007

This is me...
Je possède:

Voir le profil de l'utilisateur http://lost-lerpg.forumactif.fr


MessageSujet: Re: Kara Wilbrook   Ven 11 Mar - 18:24
Oui, tout est correct. Smile
Je te valides, bon jeu I love you



    JACK ♣ I don't trust myself. How am I supposed to trust you, Invité?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Kara Wilbrook   Ven 11 Mar - 18:27
Merci beaucoup Jack !! Je vais poster mon message d'arrivée dans la soirée ou demain matin !!! Je suis vraiment contente d'être ici, je ne cesserais jamais de dire que ce forum est génial :13960: !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Kara Wilbrook   
Revenir en haut Aller en bas
 

Kara Wilbrook

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOST RPG ™ :: Moment de détente :: Archives-