CRASH | skyservice |



AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Votez pour nous sur le top site d'Obsession ICI svp, merci ♥.

Partagez | 
 

 CRASH | skyservice |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
ADMINThe Leader

avatar
J'AI POSTÉ : 5634
MON ÂGE : 22
JE ME SENS : angoissé à l'idée ce que je cache la trappe
OÙ SUIS-JE : sur la plage
INSCRIPTION : 18/04/2007

This is me...
Je possède:

Voir le profil de l'utilisateur http://lost-lerpg.forumactif.fr


MessageSujet: CRASH | skyservice |   Lun 20 Juil - 21:55
Tous les survivants du vol skyservice devront obligatoirement poster ici avant de commencer a jouer. Si vous avez des questions, mp moi.

Petit rappel : 10 lignes par post minimum.



    JACK ♣ I don't trust myself. How am I supposed to trust you, Invité?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Lun 27 Juil - 17:12
    Je n'avais jamais senti quelque chose d'aussi violent. Je me souvenais comme au premier jour de mon baptème de saut en parachute, offert pour un anniversaire. Je me rapelais exactement cette délicieuse sensation de tomber à une vitesse folle, tout en sachant que l'on ne risquait rien du tout. Mais cette fois-ci, c'était autre chose. Je m'étais bel et bien senti basculer à travers le vide et avais vu le sol se rapprocher de plus en plus rapidement, à travers le hublot encore présent. Pourtant, il n'y avait rien de délicieux à cette chute. Car je savais que le risque n'était pas minime mais quasi-certain : j'allais m'écraser au sol avec des centaines d'autres, à bord de l'avion que j'avais pris quelques heures auparavant. La seule personne à laquelle je pensais, pendant la minute où l'avion piqua du nez vers la mer, était ma petite soeur. Elle avait vécu la même chose trois mois plus tôt, à croire que notre famille était maudite. Maudite. Le mot résonna une dernière fois dans ma tête avant que je ne perde totalement connaissance.

    Impossible d'ouvrir les yeux. J'avais beau lutter, mes paupières restaient définitivement closes. Lorsque finalement, j'y parvins, je les refermai aussi, ébloui par autant de soleil. La chaleur s'infiltrait partout, m'empêchant de respirer correctement, me brûlant chaque partie du corps. Bientôt, rester immobile devint insupportable et je dus me forcer à remuer pour ne pas me transformer en statue de cire. Mes yeux s'habituaient peu à peu à la lumière et bientôt, je pus distinguer où je me trouvais. Une longue plage de sable fin bordée par l'océan et quelques arbres, peut être des cocotiers. Bref, le cliché complet de l'île déserte paradisiaque. Mais croyez moi, cet endroit n'avait rien d'idyllique, au contraire. Devant moi se tenait la carcasse de mon avion, brûlée et déchirée en deux, comme si une force invisible l'avait coupée. Au vue de l'état de l'appareil, nous aurions du être tous morts sur le coup, tués par l'impact et la violence du choc. Alors comment expliquer l'agitation qui régnait sur la plage ? Je n'étais pas le seul à être en vie, loin de là ! Ces gens qui courraient dans tous les sens comme s'ils avaient le diable au fesse commençaient à me donner mal à la tête, d'ailleurs, celui-ci commençait à devenir insupportable. Prudemment, je me relevais et....

    Où est-il ? Où est-ce qu'il est ? Ryan ! RYAN ! Mais c'est pas vrai !
    Une femme âgée d'une quarantaine d'année environ arriva comme un boulet de canon, me bousculant au passage. Surpris, je me laissai tomber au sol à genoux, une main contre l'épaule droite. Ma nouvelle chute venait de réveiller une profonde douleur, sûrement liée au crash. Mais pas le temps de m'apitoyer sur mon sort, mon bourreau s'agenouilla à ma hauteur et attrapa des deux mains mes avant-bras, me secouant comme un prunier. Elle tremblait et ses yeux brillaient d'une lueur paniquée.

    Est-ce que vous l'avez vu ? Mon dieu, dites moi que vous l'avez vu ! Il s'appelle Ryan, il a trois ans, seulement trois ans... C'est encore un petit garçon, vous savez ! Il était assis à côté de moi mais il n'est pas là !
    Sa voix montait dans les tons aigus et hystériques au fur et à mesure qu'elle me parlait. Et moi, je restai désespérement muet, tandis que je comprenais que cette femme avait peut être perdu son enfant. Lorsqu'elle remarqua que j'étais en état de choc, elle me lâcha et disparut non sans m'adresser un dernier regard. Je le regardai s'évanouir à travers la foule, m'insultant littéralement à l'intérieur. Pourquoi étais-je resté impassible face à la détresse de cette femme ? J'aurais du aller l'aider, lui proposer mon aide. Mais rien à faire.

    Je ne sais pas combien de temps je restai là, assis et seul dans le sable. La douleur me rongeait sournoisement l'épaule mais je ne faisais rien pour l'atténuer. Ma gorge était en feu, je ne supportais plus la chaleur qui régnait sur les lieux du drame. Mais j'étais incapable de faire le moindre mouvement. Les images du crash défilaient en boucle dans ma tête sans que je puisse les arrêter. J'avais beau me forcer, écarquiller les yeux, je ne réalisais pas ce qui venait de se passer. En même temps, qui l'aurait cru ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Lun 27 Juil - 21:04
L'avion tremblait.
Trembler semble un verbe un peu faible pour décrire les secousses terribles qu'enduraient les passagers du vol Skyservice, qui se cramponnaient à leurs sièges, épouvantés. Le bruit fort du moteur se mêlait aux hurlements, puis ce fut un sifflement strident lorsque l'avion commença à piquer. Il allait s'écraser. Tout avait été si brusque l'espace d'un instant et l'avion auparavant calme était devenu incontrôlable. Des objets tombaient, des sacs, des chariots. Natalya ne bougeait pas, elle restait immobile contre son siège, complètement terrifiée, observant l'agitation autour d'elle. Elle finit par fermer les yeux. Ele ne voulait pas voir le choc avant de le sentir. Il y'eut un brusque courant d'air, un bruit infernal, ce vide que l'on sentait alors que l'avion piquait. Le choc arriva et le bruit s'éteignit. Natalya perdit brusquement conscience.

Lorsqu'elle se réveilla, la jeune femme était étendue sur le sable. Elle sentait l'eau contre ses jambes, le soleil contre sa peau. Elle regarda un instant le ciel bleu et sans nuage, le soleil qui lui brûlait la rétine, replaçant les faits dans sa mémoire. L'avion s'était écrasé. Elle se redressa vivement, se demanda comment elle avait put arriver là, comment sa ceinture avait put se détacher. Elle commença à se relever, mais une douleur vive et atroce la cloua au sol à nouveau, la faisant grimacer et venir les larmes de douleurs. Elle observa alors autour d'elle. Cette plage paradisiaque était devenu le théâtre d'un chaos. Le contraste entre ce sable clair, ces cocotiers et cette eau bleutée, cette plage magnifique et les restes de l'avion coupé en deux, encore fumant, ces corps allongés sur le sable... L'avion s'était écrasé. Un voyage tranquil pour tout le monde, qui était devenu d'un seul coup une horreur totale. Presque aussitôt, lorsqu'un désastre se présentait à elle, Natalya pensa une nouvelle fois qu'elle avait provoqué tout ça. Jamais... jamais elle ne serait donc tranquille. Et elle regardait ce massacre qu'elle avait causée, elle voulait faire quelque chose, aider les survivants qui couraient, mais sa jambe ensanglantée l'en empêchait. Elle se traîna dans le sable afin de se relever, la tête bourdonnante. Ses pensées se mêlaient avec confusion,la raison qui l'avait fait prendre le vol, le vol, l'accident, sa culpabilité, les souvenirs...

Elle continuait à essayer de se relever en s'appuyant, confuse et noyée de larmes. Tout cela était sa faute...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Mar 28 Juil - 20:32
    Un nouveau crash ! L'avion avait déchiré le ciel quelques minutes plus tot dans un bruit assourdissant que l'équipe des Autres ne connaissait que trop bien : l'appareil allait s'écraser ! Et ce n'etait pas le premier ... A croire que l'île jouait des tours à ses habitants ayant la ferme impression d'un mauvais remake. L'agitation dans le village fut complete et bien plus encore qu'à l'époque. Les hauts dignitaires du camp élaborèrent en un temps record une communication de crise défiant toute concurrence. Jamie avait encore du mal à comprendre comment diable ils y arrivaient, comment jamais rien ne leur échappait et surtout comment toujours, ils semblaient comment affronter les nouveautés perturbatrices.

    Cela faisait maintenant presque 2 ans que Jamie vivait ici mais certaines subtilités de cette étrange vie lui échappaient encore. A vrai dire tout ici était secret et régnait un esprit malsain sur l'île entière. Mais les Autres avaient su se montrer convainquant, comme toujours. Jamie etait donc l'une des leurs depuis un sacré bout de temps maintenant. Lorsque son prenom résonna au milieu de cette cohue et tout droit sorti des lèvres de Ben, elle su que rien de très réjouissant l'attendait ... Mais ici on ne discute pas ! Elle trottina jusqu'à la source de l'appel et droite comme un I, le regard interrogateur elle attendit les ordres ... car ici presque tout n'étaient qu'ordres ou sommations déguisées.


    Jamie tu y vas ! Désormais tu es l'une d'entre eux ! Récolte tout ce que tu peux récolter, informations, identité, tout !! Tu sais comment ça marche et tâche d'être meilleure que les autres, je sais que tu peux le faire ! Go maintenant !!

    La voix de Ben etait celle de ses plus mauvais jour : autoritaire, forte et limite effrayante. Ses paroles résonnèrent dans le cerveau de Jamie, elle se mit en marche très rapidement après avoir chercher un regard de compassion auprès de ses camarades ...

    Le coeur de notre rouquine battait la chamade alors qu'elle avançait à vive allure dans la jungle. Elle savait qu'elle était envoyée à l'un des postes les plus dangereux. Ces prédécesseurs n'avaient en effet pas eux la chance de rester en vie ! Souvent en second plan ou aux abord de l'action, postée en observatrice de choix, miss Harper venait de passer infiltrée ! Elle savait que ses flashs et ce qui en découlerait serait une mine d'or d'inforamtion pour les siens. Ils étaient très probablement la raison de cette nouvelle mission, ça et son étonnante capacité à charmer, dupper et tromper les autres. En soi une manipulatrice hors pair mais qui n'avait jusque là pas encore eux la chance de s'exercer d'aussi près et face à autant de danger potentiel.

    A l'orée de la plage, dissimulée derrière plusieurs grosses branches, sa course l'avait épuisée. Un bon point pour elle, elle n'en serait que plus crédible. Dans un élan de bon sens, elle sortit alors son canif de sa poche et déchira son jeans. Elle attrapa quelques fougères qu'elle frotta contre elle prenant soin de se salir naturellement. Elle ébouriffa ses longs cheveux et le plus dur : prit une grande respiration avant de s'entailler le bras simulant une blessure.

    Les cris, les pleurs et le brouhaha lui donnait déjà mal à la tête. Elle fit alors quelques pas en avant s'assurant une démarche déboussolée et un regard effrayé. A vrai dire ce n'était pas si rude à faire car face au spectacle dont elle était témoin, il y avait de quoi avoir peur !! Elle laissa son angoisse prendre le dessu et s'avança l'aire perdue dans la foule
    .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Dim 2 Aoû - 16:57
Daelin fut réveillée par une secousse. Non, pas une secousse, plusieurs. Ce n'étaient plus des secousses, il n'existait pas de mot pour décrire ce qui se produisait à ce moment là. Le gens étaient affolés, on entendait des hurlements se déchiraient. L'enfer en plein air. Pire que tout. L'appareil émettait à lui seul un boucan d'enfer. Daelin avait les oreilles en compote. Entre les hurlements et le bruit de l'appareil, elle n'en pouvait plus ... Tout ce qu'elle voulait, c'était mourrir en paix, ce qui fera probablement la surprise générale ...
Daelin avait perdu son petit ami il y a trois mois dans un crash d'avion, celui de l'Océanic 815. Le gouvernement aurait retrouvé soit disant l'épave de l'avion, il n'y aurait eu aucun survivant. Daelin n'y avait d'abord pas cru, Edward ne pouvait pas être mort. Il était parti rendre visite à sa soeur en Australie, à Sydney. Peu après le crash, elle avait appris par sa soeur que son policier de frère était venu la voir car il envisageait de lui demander de l'épouser et qu'il avait peur qu'elle ne veuille pas de lui. Daelin avait été heureuse d'abord qu'il était venu voir sa soeur pour ça, et ensuite ça avait fini en une fontaine de larmes. Elle avait perdu l'être le plus cher au monde à ses yeux, celui qui parvenait à lui faire oublier les pires journées rien quand la regardant. Ce qui l'avait marquée, c'était son côté encore adolescent. Elle le voyait, assis à son bureau au commissariat de Los Angeles, dans un jean troué et une chemise sans manche assortie. Il travaillait dans un service qui aidait les adolescents en difficulté et combattait la délinquance. C'était grâce à leurs métiers respectifs qu'ils s'étaient rencontrés. Un jeune avait fait une fugue du foyer pour délinquants ou adolescents à problèmes psychologiques. Lui et son équipe avaient été dépêchés sur place et avait immédiatement interrogé la jeune Daelin de l'époque. Elle s'était sentie responsable à l'époque et il s'était empressé de lui expliquer que ce n'était pas sa faute, que les adolescents dans cet état là étaient imprévisibles et qu'elle n'aurait rien pu y faire. Son équipe retrouva finalement le gamin et ils commencèrent à sortir ensembles et emménagèrent chez lui. Et il prit ce vol maudit ...
Daelin été entrée dans une période de dépression. Elle se mit en suspence à son boulot, ce que les éducateurs comprirent, ils connaissaient bien Edward et Daelin et savaient que dans le cas présent, elle était fragile et qu'il fallait la laissait se reconstruire ... Mais Daelin s'était carrément arrêtée de manger, ne répondait plus à ses coups de fils. Son père n'ayant plus de nouvelles d'elle mais ne pouvant faire la route jusqu'à Los Angeles appela la police qui débarqua chez elle et la retrouvère inconsciente dans sa baignoire. Elle fut emmenée à l'hopîtal et apprit qu'elle attendait un enfant d'Edward. Tous deux allaient bien et le médecin lui conseilla de se mettre au vert quelques temps. Elle partit au Canada chez son frère, Tom. Elle y resta deux mois. Ils finirent par se disputer, son frère lui demandait d'oublier une bonne fois pour toute Edward et que cela ne le raménerait pas. Mais Daelin n'allait pas laissait son frère lui parlait comme ça d'Edward et essaya de lui expliquer qu'on lui avait enlevé l'homme de sa vie et que jamais elle ne s'en remettrait. Elle fit ses bagages ce jour-là mais décida de ne pas rentrer à Los Angeles. Elle prit un vol pour une destination quelconque et embarqya à bord du Skyservice 271. Et voilà qu'elle se trouvait en plein milieu d'un crash ...
Soudain, le toit de l'avion se brisa ... Oui, se brisa. Ce qui ne manqua pas d'effrayer les autres passagers qui eux, espéraient survivre. Mais pas Daelin, qui ne se doutait pas qu'Edward était bien vivant, sur cette île. Les restes de l'avion finirent par se poser en catastrophe sur la plage. Il était en flamme. Daelin parvint à se libérer tant bien que mal de son siège et sortir du reste de l'avion. Elle était vivante. Des gens criaient, c'était un véritable enfer. Des gens désorientés, des hurlements de désespoirs, des pleurs, tout cela lui donnait mal à la tête rien que d'y penser ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Mar 4 Aoû - 2:59
Enfin il pouvait rentrer chez lui, Akira en avait marre du Canada, d'une part il parlait très mal anglais de l'autre il était gavé de sortir avec des canadiennes, de ses pensées il préférait largement les japonaises! Après ce qu'il s'était passé avec ses parents, il ne pouvait qu'espérer ne pas retomber sur son ancien groupe, ce groupe qui l'avait influencé vers la délinquance, ce groupe même qui a fait qu'il a du changer de pays à cause de sa prof... quelle histoire !

*Enfin je me barre de ce pays.. ce qu'il caille ici en plus! Dommage pour cette pauvre prof, je l'aurait fait virer, arf elle se trouvera un autre job tant pis... j'espère que je la reverrai jamais..*

Heure du départ annoncée, super il prend son dictionnaire pour comprendre ce qui est dit, puis il se renseigne au moins à vingt personnes avant d'atterrir sur la bonne file d'attente. Bref, totalement pommé et en plus d'avoir froid il était mort de fatigue, les heures a avoir passé sur son pc la nuit précédant le vol lui a donné sommeil.. un peu logique!

L'avion arrive et il monte dedans, sa valise et sa guitare sont déjà dans la soute à bagage et il s'installe tranquillement à son siège avant de venir se faire déjà enquiquiner par une jolie hôtesse qui lui demande en anglais s'il veut boire quelque chose. Évidemment, quand on a pas envie de comprendre et qu'on veut juste dormir c'est dur, mais il ne la repoussa pas pour autant et lui demanda un verre d'eau.

L'avion décolla et il s'endormit paisiblement, un sommeil tellement profond qu'il n'entendit et ne sentit quelques heures plus tard pas l'avion délirer , se secouer et perdre ses ailes.. Toujours ainsi l'avion continua sa chute librement, tombant de plus de milles pieds environ, il se déchiqueta à cause de la pression de l'air, ce qui entraina sans la connaissance d'Akira, plusieurs personnes et lui même à être propulsées de l'appareil. Tombant dans le vide à son tour mais toujours endormi, le jeune homme tomba à dos plat contre le sol..

Le sol? Une île déserte oui, mais il ne s'éveilla toujours pas et ayant traversé les arbres et d'autres trucs comme ça il avait des blessures partout, éraflé, ensanglanté, sale, les cheveux décoiffés, pleins de feuilles d'arbres et de sable, les vêtements déchirés et sales, trempés et lui.. toujours allongé au milieu de nul part entouré d'arbres et de rien.. la nature apparente.

Le jeune homme restera-t-il inconscient combien de temps? Viendra-t-on le trouver et le secourir? Trouvera-t-on ses bagages au cas où on ne le trouve pas?!


Dernière édition par Akira Matsui le Lun 5 Oct - 19:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Mer 5 Aoû - 19:32
Kristen s'était réveillé en sursaut en entendant les cris des gens dans l'avion. Elle mit quelques secondes à comprendre ce qu'il se passait.. L'avion était en train de se crasher! La première chose à laquelle la jeune fille pensa était sa soeur, où était-elle? Elle regarda à côté d'elle et elle était encore là... Elle la regarda avec un air appeuré. Elle prit la main de sa soeur et resta paralysé. Que faire? Il n'y avait rien à faire du tout... Kristen ne voulait pas mourir... Puis elle regarda derrière elle, il y avait leur mère, leur mère qui était aussi appeuré que les deux jeunes filles. kristen se leva et toujours avec sa soeur qu'elle tenait par la main, elle alla s'assoir à côté de sa mère. Puis elle passa ses bras, un derrière la nuque de sa mère et l'autre derrière celle de sa soeur et leur fit un calin tout en priant qu'elles ne meurent pas... Q'un miracle de produisent... Qu'avait-il d'autre à faire? Kristen ne savait pas quoi dire, pas quoi penser, elle n'entendait plus les cris, ses yeux étaient fermés...

Quelques heures plus tard...
Des cris encore des cris... Kristen se réveilla, elle était encore en vie. Elle était juste là, allongée sur le sol, elle ne pouvait pas bouger et se sentait si faible... Elle mit quelques instant avant de comprendre qu'elle s'était crashé sur une île. Elle regarda autour d'elle... Les gens courait de partout, c'était horrible... Elle se remit en mémoire sa soeur et sa mère... où étaient-elles? Kristen le découvrit très vite, elle tourna la tête à droite et découvrit sa mère allongée également... Kristen eut assez de force pour bouger son bras et prendre le poul de sa mère... Elle était morte... Kristen resta une nouvelle fois figée, ne sachant pas quoi faire, elle n'avait même plus de force pour pleurer et son estomac lui faisait mal, très mal... Elle leva légèrement la tête et découvrit ce qui lui faisait tant mal... Elle avait quelques chose planté dans le ventre, un bout de l'avion, environ 20 cm de hauteur... Ca lui faisait mal, très mal, elle ne pouvait plus rien bougeait. Elle regarda le ciel et refermit doucement les yeux... Elle aurait tellement voulu vivre encore un peu plus longtemps, elle voulait encore dire tant de choses... Mais elle pensait que s'en était fini d'elle, elle ne pouvait plus lutter contre cette douleur attroce, elle espérait que sa soeur s'en soit sortit, qu'elle irait bien... Que tout irait bien pour elle... Ses yeux se refermaient tout seuls, elle vit sa soeur à côté d'elle d'un coup, elle lui sourit mais ses yeux pleuraient, elle avait tellement mal...

- Soeurette... Prend soin de toi, hein?

Dit elle doucement... Elle leva sa main dans sa dernière force pour caresser le visage de sa soeur, puis elle ferma les yeux pour de bon... Sa main tomba doucement elle aussi...Qu'allait-il se passer à présent? Allait-elle être sauvé?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Mer 5 Aoû - 20:19
Était-ce une malédiction? Avait-elle fait quelque chose qu'il ne fallait pas? Après avoir vécu une vie banale en passant par le cancer de sa mère, Kasey en avait assez.

Quelques temps plus tôt, des vacances merveilleuses s'étaient passées bien vite avec sa sœur et sa mère en Australie, la piscine, les activités, le sable, la plage, le confort, le soleil, tout cela était bien grand pour un simple mot, inoubliables vacances rêvées en familles. Mais ce rêve se terminait en cauchemar.

Entre le moment où elles étaient montées dans l'avion et celui ci, c'était encore les souvenirs de ces vacances qui venaient hanter l'esprit de la demoiselle, faisant un câlin comme toujours à sa sœur, elle s'endormit. Le voyage était long, très long mais quelque chose la réveilla quelques heures plus tard!

L'avion tremblait dans tous les sens comme si quelqu'un leur en voulait à vouloir s'obstiner de secouer l'appareil, les gens hurlaient de panique, et elle aussi, elle était pétrifiée à l'idée que l'avion puisse se splatcher comme ça, elle regarda un instant en essayant de se calmer, la petite fenêtre et vu des masses de nuages sombres, le noir s'installait, des masques d'oxygènes pendouillaient devant leurs yeux et elle s'empressa de se le mettre avant de mettre celui de Kristen sur elle qui était morte de peur. Aussi enragée qu'effrayée à l'idée de mourir, elle se blottit sur sa jumelle et regarda sa mère en synchronisation avec sa semblable. Elles retirèrent leur masque d'oxygène et allèrent s'installer contre leur mère. La panique s'installait de plus en plus dans le cœur de son entourage et dans le sien, puis le chaos venait envahir ses yeux, elle les ferma et pria main dans la main avec Kristen qui entouraient leur mère de chaque cotés de son corps.

Quelques heures plus tard, elle s'éveilla apaisée mais tremblant encore de cet évènement qui l'avait bouleversé, elle se leva étourdie et marcha dans le sable avec un pied nu. Elle était loin de sa sœur et sa mère et se demandait où elles étaient, alors elle se mit à chercher une boule au ventre, avachie sur elle même pour avancer, elle commençait à désespérer en regardant la mer et penser que peut être elles étaient tomber dedans.. Puis elle s'arrêta.

Les cris se faisaient plus intenses, l'avion en feu sur la plage lui réchauffait le corps, un peu trop peut être. Une personne le bouscula et elle retomba sur le sable, ce qui lui permit de voir au loin derrière les arbres une blonde. Elle se releva et couru vers celles ci les larmes aux yeux, commençant à espérer que ce soit elles puis ... enfin en arrivant vers elles silencieuse, se mit à hurler..

- Mon dieu! Kristen...

La voyant ainsi allongée sur leur mères ou presque, la demoiselle s'accroupit devant sa famille et en larmes, entendit Kristen lui demander de prendre soin d'elle... Elle pleura encore plus quand celle ci fut inconsciente avec ce machin planté dans le ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Mer 5 Aoû - 20:37
Des cris, des pleurs, non ce n'était pas un rêve. Peu à peu Aaron revint à la réalité, ouvrant difficilement les yeux. C'était le noir complet, puis doucement sa vue devint floue avant de retrouver une once de netteté. Une odeur de fumée, de caoutchouc brulée, une odeur qu'il ne serait pas exactement qualifié de quoi il s'agissait vint chatouiller ses narines. L'odeur de la catastrophe. Il ne comprenait pas ce qu'il se passait, d'où est-ce que venait ces cris et cette odeur. Son regard était rivé sur le ciel priant pour se réveiller de ce cauchemar. Pourtant, bien conscient qu'il était éveillé.
Quelqu'un s'approcha de lui, lui demandant s'il allait bien, s'il avait mal quelque part. Il tourna la tête vers cette personne qui avait l'air apeurée.

Ca lui revenait. Quelques heures auparavant, Aaron était assis confortablement dans l'avion, en train de lire un livre quand une première secousse se fit ressentir. Les hôtesses demandèrent aux passagers de garder leurs calmes car certains commençaient déjà à paniquer, ce qui avait amusé Aaron Svend. Quelques secondes après une deuxième secousse beaucoup plus violente fit s'agiter l'avion. Là, le jeune danois ne rigolait plus, il essaya de regarder à l'extérieur mais, pas attaché se fit propulser contre la paroi de l'appareil. Il se cogna violemment la tête. Et puis le trou noir.

Aaron se leva prenant conscience que l'avion s'était écrasé. Mais où ? Où se trouvait-il maintenant?
Le jeune homme ne prit pas la peine de répondre à la personne qui s'inquiétait de son état. Il était sacrément amoché mais, cela avait seulement l'air plus grave que ca ne l'était réellement et la peur prenait le dessus, il ne ressentait aucune douleur.
Il s'éloigna de l'avion en flamme du plus vite qu'il le pouvait, se tenant le bras qui perdait du sang abondamment. Aaron se laissa tomber plus loin, au sol. Il se retourna, n'y croyant toujours pas, il regarda complètement sous le choc ce qui restait de l'avion et qui était en feu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Ven 7 Aoû - 12:01
    Ayden n'était pas un grand ami des avions, d'ailleurs c'était la première fois qu'il le prenait et il était très loin d'être rassuré. Les passagers qui se trouvaient à coté de lui, le voyait terriblement crispé et malgré le fait qu'ils tentaient de le rassurer, Ayden restait plongé dans une peur difficilement contrôlable. Il put tout de même se changer les idées quand il entreprit de prendre son lecteur mp3, diffusant dans ses oreilles des musiques rassurantes qui lui rappelaient les meilleurs instants de sa vie. Au bout de quelques heures de vol, il commença à fermer les yeux, repensant à Isabelle qu'il avait du laisser à Vancouver. Sa douce fiancée n'avait pas pu l'accompagner dans cette nouvelle épreuve difficile qu'il était en train de vivre. Ayden était sur le point de rejoindre ses parents qui étaient parti quelques jours auparavant au Japon afin d'assister à l'enterrement de son grand père paternel. Le jeune homme ne l'avait jamais connu mais c'était plus la douleur et la tristesse qu'il voyait dans les yeux de sa mère qui rendait cet évènement plus tragique qu'il aurait pu l'être pour lui. Isabelle avait donc été contrainte de rester à Vancouver, elle avait signé un contrat important pour un shooting de magasine, c'était une opportunité qu'elle n'avait pas pu décliner, Ayden l'avait d'ailleurs rassuré sur le fait qu'il ne restait que peu de temps au Japon et qu'il serait rapidement de retour auprès d'elle.
    Les musiques défilaient les unes après les autres, plongeant peu à peu Ayden dans un sommeil qui était certes loin d'être profond mais suffisamment pour détendre ses muscles tendu par la peur. Le bruit et le chahut des autres passagers résonnaient légèrement comme un fond à peine audible. Derrière ses paupières closes, il était avec son Isabelle, il revoyait dans les moindres détails sa demande en fiançailles, ce jour là était devenu de façon sûr, le plus beau qu'il est vécu depuis longtemps. Heureusement qu'il eut la chance de croiser son chemin, elle avait été le principal pilier qui le sortit de sa profonde dépression dans laquelle il était atteint depuis la mort prématuré de son frère ainé.
    De légères secousses commencèrent à se faire sentir, Ayden refit rapidement surface, ré-ouvrant ses yeux pleinement et scrutant avec attention les réactions de ses voisins. Personne ne semblait être affolés, cela devait être un passage normal et habituel, jusqu'à ce que les tremblements se fassent de façons plus vifs, les passagers commencèrent à se questionner, montrant par leur regard une certaine appréhension. Ayden se plaqua au fond de son siège, plantant ses ongles dans les accoudoirs rembourrés. Déjà qu'il était mort de peur quand l'avion était des plus calmes, à l'heure actuelle, il était ivre d'effroi. Les secousses étaient de plus en plus fortes, accentuer par des descentes en trou d'air particulièrement brusque jusqu'à ce que fut le trou noir.
    Ses yeux s'ouvrirent finalement, tout son corps semblait être meurtri car des douleurs quasiment insupportable commencèrent à se faire sentir. Il avait l'impression d'être broyé, que tous ses os étaient brisés et ne put d'ailleurs s'empêcher d'émettre un cri. Sa vision était flou mais il voyait le ciel, vaste. Comment pouvait il voir le ciel alors qu'il était censé être dans un avion. Ayden prit tout son courage pour se soulever légèrement, il était accoudé quand il aperçut l'entendu de son cauchemar. L'avion avait sombré, il s'était crashé dans un endroit totalement inconnu. Pourquoi Ayden connaissait il autant de malchance dans sa vie, la mort de son frère n'avait pas été déjà une terrible épreuve à vivre qu'il devait se retrouver isoler. Son corps lâcha, il s'effondra dos au sol, plongeant son visage dans ses mains, pleurant de désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Dim 16 Aoû - 21:56
    Quelque chose clochait. Don le savait mais il était incapable de mettre le doigt dessus. Quelque chose clochait, c'en était presque agaçant. Il mit un long moment à prendre conscience de ce qui se passait, ou plutôt, de ce qui ne se passait pas : inerte et immobile, il ne bougeait pas. Pourtant, il essayait de remuer, il essayait de toutes ses forces mais rien à faire, son corps ne lui obéissait plus. Paniqué, il se débattait silencieusement, remuait les lèvres, hurlait un cri qui ne voulait plus sortir. Et alors qu'il allait de nouveau perdre connaissance, un rai de lumière filtra à travers ses paupières. Il battit des cils et ouvrit lentement les yeux : il était complètement perdu, c'était tout juste s'il se souvenait de son prénom. Au fur et à mesure que le décor apparaissait, ses souvenirs se replaçaient dans son esprit, parfois sagement, parfois sacrément en bataille. Un seul mot revenait sans cesse, c'était un prénom, SON prénom.
    - Gabriella... articula-t-il doucement. Elle, il ne l'avait pas oubliée. Elle était bien ancrée dans sa mémoire. Son visage encadré par de longs cheveux bruns, ses yeux clairs, la façon qu'elle avait de lui sourire ou de faire la moue. Où était-elle ?

    - GABRIELLA ! Cette fois-ci, il avait crié. Son coeur battait la chamade tandis que ses yeux détaillaient l'endroit où il se trouvait. Il ne voyait que le bleu du ciel, turquoise, qui se confondait au loin avec l'océan. Il faisait très chaud, il sentait la sueur perler sur son front et dégouliner le long de ses tempes. Lorsqu'il réalisa qu'il n'était pas dans un four géant mais bel et bien sur une plage, à quelques mètres d'une carcasse métallique en flammes, c'était déjà trop tard. Il comprit immédiatement que son avion, celui qu'il avait pris pour rejoindre l'Australie, n'avait pas atteint le continent. Alors qu'il se redressait lentement, complètement inconscient du danger qui planait au-dessus de lui, l'aile de l'avion s'effondra sur lui, ainsi que sur tous les malheureux qui s'y trouvaient. En quelques secondes, ce fut le trou noir.

    Lorsqu'il revint à lui, il n'y voyait plus rien. Coincé sous les décombres encore fumants, prisonnier d'un morceau de métal qui lui écraisait littéralement la jambe droite, il ne pouvait pas bouger. Il sentait les flammes lui lécher lentement le corps, et comprit alors le sens du mot fournaise. Il allait mourir carbonisé dans les prochaines minutes. Etrangement, alors que tout son corps égratigné se consumait, il ne sentait pas encore la douleur. L'adrénaline le maintenant conscient, mais pour combien de temps ? Il n'avait plus que sa voix pour crier, apeler à l'aide encore et encore, jusqu'à ce que quelqu'un le trouve et lui vienne en aide. Sa gorge était sèche et il n'avait plus qu'un mince filet de voix. Pire encore, il n'était pas sûr qu'il y ait d'autre survivant du crash ! Ce simple fait impliquait la mort de Gabriella : rien que d'y penser, il préférer rester coincé ici et brûler vif.
    - A l'aide ! cria-t-il à nouveau, sa tête remuant à la recherche de la moindre étincelle de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Lun 17 Aoû - 17:01
Natalya parvint à se relever non sans mal et comptempla l'horreur qui régnait sous ses yeux. Autour d'elle, c'était le chaos, la fin du monde.
Partout, des gens pleuraient, criaient, couraient. Il y'avait des débris de l'avion encore fumant et des corps étendus sur le sable, partout autour d'elle. Il y'avait du feu. Les larmes aux yeux, elle pensa que si c'était elle qui avait provoqué ce désastre, il fallait au moins qu'elle fasse quelque chose pour tous ces innocents, tous ces pauvres gens qui avaient besoin d'aide. Elle observa les alentours en se tenant sur sa jambe blessée, quand un fracas assourdissant attira son attention : L'aîle de l'avion venait de s'effondrer. La jeune femme entendit alors un appel à l'aide, elle se retourna et boita en direction du cri déséspéré qu'elle avait entendue. Quelqu'un devait se trouver sous l'aîle quand celle-ci s'était effondré, et si c'était le cas, il fallait le sortir de là très vite car la carcasse était en feu. Elle s'approcha et vit un homme, qui semblait coincé sous le morceau de métal. Elle s'accroupit près de lui et observa comment l'aider. Le feu allait bientôt le carboniser vite, si elle ne le dégageait pas très vite de là. *Mon dieu* pensa-t-elle en se disant qu'elle n'y'arriverait jamais.


- Je vais vous aider ! lui dit-elle en criant presque à cause du vacarme alentours. Ca va aller, je vais vous sortir de là, ne bougez pas...

Elle essayait de garder un ton calme pour rassurer le malheureux, mais en verité, elle était en pleine panique. Elle observa et se demanda si elle devait tirer sur l'homme pour le dégager ou pousser l'aîle pour le retirer ensuite, mais puisqu'elle était seule et que l'aîle était très lourde, elle n'avait pas le choix.

- Comment vous appellez-vous ? demanda-t-elle à l'adresse de l'inconnu, pour qu'il pense à autre chose qu'aux flammes qui s'approchaient alors qu'elle se mettait en place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Lun 17 Aoû - 17:47
    Don n'arrivait plus à savoir si c'était un cauchemar ou si ce qu'il vivait était réel. Les flammes l'aveuglaient, l'empêchant de voir correctement ce qui se passait autour de lui. Plus il criait, moins il entendait le son de sa voix. La situation lui échappait totalement, il avait presque l'impression de disparaître. Alors qu'il s'apprêtait à lâcher prise définitivement, il entendit pour la première fois des cris à côté de lui, ainsi que des bruits de pas précipités. Il tendit l'oreille et entendit de nouveaux des personnes parler, tout près de lui. Il ne les voyait pas mais savoir qu'il n'était pas tout seul avait quelque chose de vraiment réconfortant. Il reprit espoir : ces personnes n'étaient qu'à quelques mètres de lui et même si les décombres les séparaient, ils allaient bien finir par se rendre compte qu'il était là. Il essaya à nouveau de se dégager lui-même, mais rien à faire : il n'arrivait à rien.

    C'est alors que le visage d'une jeune femme apparut au dessus de lui. Sa peau très pâle contrastait avec sa chevelure foncée et ses grands yeux noirs. Elle avait l'air aussi perdue que lui et était couverte de suie noire.
    Je vais vous aider ! Ca va aller, je vais vous sortir de là, ne bougez pas... Elle avait l'air déterminée à le sortir de là, malgré sa taille de guêpe. Non pas que Don pensait que les femmes étaient incapables de faire preuve de force, au contraire ! Mais ici, il était rigoureusement impossible de faire quoi que ce soit pour pouser le morceau de métal qui le gênait. Il devait peser bien plus de 100 kilos et à part trois sumos... non vraiment, c'était impossible.
    Merci... merci, répondit-il à la jeune femme. Je...je vous fais confiance...
    Il ne savait pas comment elle comptait s'y prendre pour lui sauver la vie mais elle allait essayer et c'était tout ce qu'il demandait. Sa jambe écrasée lui faisait un mal de chien et étouffant un cri, il se redressa sur ses avant-bras avant de se rapprocher de la jeune femme, pour qu'ils s'entendent mieux parmis tout ce bruit.
    Don... et vous ?
    Ce n'était pas le meilleur moment pour faire les présentations mais pendant un bref instant, il oublia le crash et la situation dans laquelle il était pour ne plus se concentrer que sur la jeune femme. Avant même qu'elle ait eu le temps de répondre, il sentit les flammes se rapprocher dangereusement de l'endroit où il se trouvait, menaçant également sa bienfaitrice. Il espérait que si cela tournait mal et qu'elle ne réussissait pas à le sauver, elle se sauverait à temps : il ne voulait pas qu'il lui arrive quelque chose par sa faute !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Lun 17 Aoû - 19:05
La jeune russe observa l'homme, qui semblait paniqué et assez affaibli. Quoi de plus normal, sa jambe était écrasée sous l'aîle de l'avion, et il était coincé, pris dans un piège de feu qui allait se refermer sur lui. Les flammes mordaient l'acier, approchant de plus en plus, inébranlables. Mais l'étudiante eut comme une montée de courage alors que la situation était critique, et elle se sentit plus sûre d'elle malgrès les événements. Elle devait sauver cet homme, ou elle s'en voudrait éternellement. Elle observa comment l'aîle était posée sur la jambe de l'homme; le mieux aurait été que quelqu'un la soulève alors qu'un autre le tirait de là. Elle regarda autour d'elle pour demander de l'aide, mais tout le monde était occupé, personne ne pouvait l'aider, et il aurait fallut beaucoup de survivants pour soulever cette masse pesante. Elle n'avait pas le choix, elle devrait agir seule, même si ce n'était pas la solution qu'elle préférait. Bien sûr, elle n'était pas sûre qu'elle y arriverait, mais il fallait qu'elle essaye. Natalya reporta son attention sur le malheureux, elle voyait bien qu'il souffrait, et il répondit à sa question en lui donnant son nom. Elle se pencha vers lui en le regardant droit dans les yeux pour parler.

-Ok, Don, je m'apelle Natalya et je suis desolée mais je vais devoir vous aider seule, je ne peux pas soulever cette aîle. Dans un instant, je vais devoir vous tirer du mieux que je peux et vous allez avoir très mal à votre jambe. Vous devrez être courageux, et je veux que vous vous concentrez sur moi, seulement sur moi, d'accord ? Ca va aller.

Il ne fallait surtout pas que le blessé panique, elle devait le rassurer pour que tout se passe bien. Elle éspérait qu'elle serait à la hauteur, car maintenant elle avait la confiance de quelqu'un entre ses mains. La jeune femme se positionna derière lui, pourqu'ensuite elle puisse le tirer, et elle le regarda encore une fois pour lui demander :

- Vous êtes prêt ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Mar 18 Aoû - 13:53
    J'étais toujours dans un état catatonique, incapable de bouger. On aurait presque pu me confondre avec une statue de sable, car j'en étais entièrement recouvert. Jusque dans les cheveux et la bouche ! Voilà bien pourquoi je détestais les plages : il y avait toujours ce foutu sable qui s'infiltrait partout. Mais aujourd'hui, je n'avais pas la force de protester, ce qui montrait bien que j'étais complètement à côté de la plaque. Finalement, cette situation était plutôt confortable : ainsi immobile, je n'avais plus mal nulle part, même mon mal de tête s'était estompé. Seule ma respiration restait sifflante, j'avais toujours autant de mal à respirer à cause de la fumée qui se dégageait de la carcasse. Autour de moi, les gens s'animaient tellement vite que j'en avais la nausée. Je me redressai sur mes genoux, luttant contre l'envie de vomir. Je ne savais pas si c'était à cause du crash, de l'odeur du sang, de la fumée ou tout simplement, de la peur. Un peu tout ça à la fois, certainement.

    Un bruit anormalement suspect, à peu près aussi bruyant qu'un troupeau d'éléphant dans un magasin de porcelaine le jour des soldes, me tira de ma torpeur et me fit sursauter. Surpris, je sautai même sur mes jambes, presque aussi frais qu'un gardon. Autour de moi, tout le monde ne regardait que dans une seule direction : l'aile de l'avion qui venait de se détacher brutalement, créant une nouvelle vague de panique et un incendie meutrier. L'atmosphère devint vite irrespirable mais soudain, je n'en avais plus rien à faire. Je venais de remarquer une jeune femme, à genoux dans le sable, près des décombres. Elle n'était qu'à quelques mètres des flammes, avait-elle perdu la tête ? Je courrai dans sa direction et alors que je me rapprochai, je compris ce qui se passait : un homme avait la jambe coincé sous un morceau de métal et la jeune femme tentait de le dégager. Je m'agenouillai à mon tour, à côté de la jeune femme qui se tenait derrière le blessé.

    Je vais vous aider, commençai-je, essouflé par ma course dans le sable.

    Sans même atteindre une réponse de leur part tout simplement parce que il était impératif d'agir en urgence, je saisis l'épaule de l'homme afin de le tirer avec l'aide de la jeune femme. Il faisait tellement chaud ici que je crus que j'allais fondre sur place. Je devais avoir une bonne tête de vainqueur mais bon, je n'étais pas le pire : le type coincé (et qui plus est, ressemblait à un canard !) était tellement livide que je crus un instant qu'il était déjà mort. Sa jambe devait être dans un sale état, si elle n'était que cassée, il aurait de la chance. J'avais beau être médecin, je ne pouvais pas faire de miracle et si cet homme ne recevait pas des soins immédiats... il pouvait être sûr de la perdre, sa jambe ! C'est sur ces pensées très réjouissantes que j'ajoutai à mes deux interlocteurs :

    Je m'apelle Dean, je suis médecin... Comme si c'était la chose la plus naturelle du monde ! Je voulais simplement qu'ils comprennent qu'ils pouvaient compter sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Mar 18 Aoû - 14:25
Alors qu'elle allait essayer de tirer l'homme de sous cette aîle, Natalya entendit quelqu'un s'approcher et vit un homme essouflé par sa course, annoncer dans un souffle qu'il allait l'aider. Il était dans un tout aussi sale état que les autres survivants, mais il semblait assez fort et à même de les aider. La jeune russe approuva d'un hochement de tête, mais l'inconnu s'était déjà agenouillé et s'était mis en place afin de l'aider. En effet, le feu approchait et gonflait au fur et à mesure, et le malheureux coincé sous l'aîle avait déjà l'air d'un cadavre. Elle éspérait que si ils réussissaient à le décoincer, il ne mourrait pas ensuite à cause de sa blessure, qui devait être assez grave, même si elle ne connaissait rien en médecine. Pour l'instant, il ne fallait pas penser à cela mais plutôt à le sauver avant qu'il ne finisse carbonisé, d'ailleurs eux aussi allaient bientôt l'être si ils restaient plus longtemps dans le coin. Elle mit son bras en dessous de celui de l'homme pour assurer une meilleure prise tandis que son nouveau coéquipier le saisissait par l'épaule de l'autre côté et déclarait :

Je m'apelle Dean, je suis médecin...

L'étudiante le regarda un bref instant et se sentit un peu rassurée. Au moins, Don pourrait être soigné dès qu'il serait hors de danger des flammes. Et puis, les médecins savaient toujours quoi faire, et c'était un peu trop lourd pour elle de prendre une décision aussi risquée. A deux, ils y arriveraient. Elle fixa encore la pauvre victime et tenta de le rassurer encore :

- Vous avez entendu ? Tout va bien aller, il y'a un médecin pour nous aider. Pensez à ce que je vous ai dit. Allons-y.

Alors avec l'aide de Dean, elle tira comme elle le pouvait, pour essayer de dégager Don le plus vite possible. Le danger était imminent, il fallait faire vite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Mar 18 Aoû - 21:41
    Don ne cessait de se demander pourquoi ce genre de problème n'arrivait qu'à lui. A cinq ans, c'était lui qui s'était cassé la jambe à cause d'un ski mal fixé. A l'adolescence, c'était lui qui s'était fait piquer sa petite amie par son meilleur copain. Et c'était son appartement qui avait brûlé il y a trois mois, alors que le feu avait démarré à l'étage voisin. Non vraiment, il pouvait le dire à présent, il avait la poisse. Oh, il n'était pas du genre à se plaindre sans cesse mais là, il ne pouvait que constater sa malchance. Et ça ne le faisait pas rire du tout. Car cette fois-ci, c'était bien pire qu'une simple querelle d'adolescents ou une chute dans la neige : il était tout à fait conscient qu'il était en danger, ainsi que la jeune femme qui l'aidait. Mais pourquoi avait-il fallu qu'il prenne cet avion, aussi ?

    Natalya, puisqu'elle s'appelait ainsi, lui expliqua ce qu'elle comptait faire et lui demanda s'il était prêt. Il se contenta d'aquiescer et de hocher la tête pour signaler que oui. Les dents serrées à cause de la douleur, il était incapable de parler, se concentrant uniquement sur le visage de Natalya. Alors qu'elle s'apprêtait à la tirer, il aperçut un autre homme à travers les flammes arriver vers eux. Il se présenta et expliqua qu'il allait les aider. Don n'écouta pas ce qu'il disait, il était de nouveau ailleurs. Tout ce qu'il voulait à présent, c'était disparaître dans un trou de souris et oublier cette horrible journée. Malheureusement, c'était impossible, il ne lui restait plus qu'à subir en priant pour s'en sortir indemne. Il n'entendit pas Natalya donner le signal de départ et lorsque les deux personnes le tirent et le dégagèrent de son piège de fer, la douleur se referma sur lui comme un étau et il perdit quasiment connaissance. C'était bien plus agréable car il ne sentait plus rien. Ses yeux se refermèrent doucement, jusqu'à ce que le vacarme de la plage ne devienne plus qu'une douce rumeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Mar 18 Aoû - 22:28
    J'étais heureux de me sentir ENFIN utile. Je n'aurais pas su expliquer pourquoi j'étais resté impuissant pendant de longues minutes, me contentant d'être spectateur. Malgré l'urgence et l'horreur de la situation, agir et prendre des responsabilités me plaisaient car cela me permettait de m'occuper les mains et l'esprit, et de me sentir enfin vivant. Je ne devais surtout pas m'apitoyer sur mon sort ou j'allais finir en légume à la fin de la journée. L'homme s'appelait Don, c'est du moins ce que j'avais cru entendre avant d'arriver. En revanche, je connaissais pas la prénom de la jeune femme mais en y réfléchissant bien, je ne savais pas si je voulais le savoir. Elle dégageait quelque chose de mystérieux, quelque chose qui m'échappait. Mettre un nom sur son visage aurait rompu le charme, brisé la glace. Le silence du blessé m'inquiétait, entendait-il au moins ce que nous disions ? Ses yeux étaient ouverts, mais je devinais qu'il était déjà parti très loin. Soudain, j'eus comme un mauvais pressentiment et dans un geste désespéré, je tirai de toutes mes forces l'homme, sans même prévenir la jeune femme.

    Heureusement, elle me suivit et en quelques minutes, Don fut hors de danger. Son pantalon était déchiré de pars en pars, dévoilant une fracture ouverte. Ce genre de blessure aurait du le faire hurler de douleur mais au lieu de cela, il resta silencieux et immobile, avant de fermer les yeux.

    Non ! hoquetai-je l'attrapant par les épaules afin de le sortir du braisier. Accrochez vous, on va vous sortir de là ! J'avais presque envie de le secouer comme un prunier pour qu'il rouvre les yeux. Mais je savais que c'était inutile : je posai mes doigts contre son cou et comme je m'en doutais, je ne trouvai pas son poul. Il ne respirait plus. Alors qu'il était tiré d'affaire. C'était tellement injuste et horrible que j'avais envie d'en pleurer de rage. Il... merde ! commençai-je à l'intention de la jeune femme, avant de m'énerver et donner un coup de pied dans le sable. Ce n'était pas la blessure qui avait provoqué la mort de Don, il souffrait certainement d'une blessure interne bien plus grave. Il aurait donc été impossible de le sauver mais malgré cela, je me sentais horriblement mal. Alors que je tournai la tête vers la jeune femme pour voir si elle allait bien, un débris enflammé se détacha de l'aile de l'avion et s'écrasa sur le corps inerte de Don. J'eus à peine le temps d'attraper Natalya par le bras et me coucher sur elle afin de la protéger. Le feu prit très rapidement sur le corps de Don et j'eus à nouveau la nausée en pensant qu'il n'était peut être pas encore mort avant de se transformer en torche vivante. Je me relevai et remarquai que mes mains tremblaient. J'en tendis tout de même une à la jeune femme qui ne semblait pas blessée, heureusement.

    Vous allez bien ? demandai-je, réellement inquiet. Il faut qu'on sorte d'ici ! Ma voix tremblait également, j'étais encore sous le choc de ce qui était arrivé à Don. Ma voix prit un ton hystérique lorsque je me rendis compte que nous étions encerclés par les flammes. Nom de dieu, c'est pas possible...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Mer 19 Aoû - 10:47
Dans la rage du déséspoir, Dean avait tiré le pauvre homme brusquement de sous l'aîle, et avec l'aide de l'étudiante, il fut dégagé en très peu de temps. Mais voilà, elle pensait que Don hurlerait de douleur à cause de sa jambe, sauf qu'il ne disait rien, il restait immobile, et ferma lentement les yeux...
Le médecin se précipita, et voyant qu'il le perdait, il se mit à crier et à essayer de le réveiller par lui-même, mais c'était trop tard, l'homme ne bougeait plus.


Il... merde !

Dean regarda la jeune femme, puis, tremblant de rage, il donna un furieux coup de pied dans le sable, impuissant. Natalya était resté à sa place, et sans bouger, elle regardait le corps inerte du malheureux Don. Elle lui avait fait placer sa confiance en elle, elle avait juré qu'elle le sauverait, et alors qu'ils avaient réussis à le sortir de là, il était mort à cause de ses blessures. Tout cela était terriblement injuste, et alors qu'elle observait ce corps, tous les morts qu'elle avait provoquées autour d'elle tournaient et tournaient dans sa tête, salissaient sa conscience, et elle se sentit incapable de vivre avec toutes ces victimes qui la suivaient sans arrêt. Elle n'entendit pas le bruit du craquement, lorsqu'un débris enflammé tomba sur le cadavre et l'enflamma soudainement. Alors, Dean la tira par le bras, la plaqua au sol de justesse et se coucha sur elle pour la protéger. Lorsqu'il se releva, des larmes coulaient sur le visage déjà salie de la jeune femme. Non, à ce moment là, elle n'avait aucune raison pour se retenir de pleurer et rester positive. Le médecin lui tendit la main, elle la prit et il l'aida à se relever. Ils tremblaient tous les deux.

" Vous allez bien ? Il faut qu'on sorte d'ici !"

Natalya ne répondit pas, losque le juen homme se mit à jurer et elle vit qu'ils étaient cernés par les flammes. A ce moment, elle était tellement vide qu'elle pensa sans émotion qu'elle allait mourir, de toute façon, plus rien ne comptait. Mais il y'avait Dean à côté d'elle, et il ne fallait pas qu'il meurt, elle ne le voulait pas. Seulement, ils étaient piégés et il n'y'avait aucune sortie possible.

- On va mourir... dit-elle d'un air faible en secouant la tête.

Elle avait beau regarder autour d'elle, elle ne voyait pas comment faire. Ils avaient essayés de sauver quelqu'un, ils n'avaient pas réussis et maintenant ils allaient mourir par leur prise de risque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Jeu 20 Aoû - 15:44
    Comme son role l'en avait obligé et parce que c'etait ce qu'elle savait faire de mieux, Jaimie observait, absolument tout ! A gauche, à droite, effrayée, le regard rond et ébahis. Il fallait evaluer la situation rapidement ! Qui etait où et faisait quoi ?! Bon sang comment faire ? Tout le monde hurlait, courait dans tous les sens, elle avait l'impression que jamais un certain ordre ne pourrait prendre place dans ce chaos. Elle inspira un grand coup, fit le vide en elle et se concentra comme elle l'avait apprit avec les Autres. Exit les émotions et place à l'esprit.

    Elle se redressa alors l'air plus vaillant, son bras entaillé pour faire plus vrai saignait pas mal mais ça irait ... du moins l'espérait elle. Son regard balaya la plage d'un panoramique calculé et s'arreta net sur ce qui semblait la priorité du moment : coincé dans un amas de débris et encerclé par la carcasse en feu, étaient prisonnier plusieures personnes. Impossible de savoir combien mais ça bougait pas mal ...

    Pas le temps de prendre peur, de s'apitoyer ou de fermer les yeux. Jaimie attrapa la première personne qu'elle croisa ainsi qu'une seconde :
    " J'ai besoin de vous maintenant !!! On se cherchera les uns les autres apres, une fois que tout le monde sera hors de danger ! Vous voyez là bas, il y a des gens prisonnier du feu, ramassez ce qui pourrait servir de plus grand récipients et remplissait d'eau de mer ! Faite passez le mot, c'est peut etre votre famille ou vos proche qui sont la dedans !!! " La peur elle n'y pensait plus, il fallait agir méthodiquement. Sa voix avait prit le dessu, Jaimie donnait ses ordres a qui voulait bien l'entendre et surtout trouvait les bons arguments pour les faire obéir ... l'art de la manipulation usé à bon escient pour cet fois !

    Elle courait, cherchait ce qui pourrait contenir le plus d'eau a jeter sur les flammes, elle remuait tout sur son passage, attrapait le plus d'homme fort à ses côtés et raliait petit a petit un bon groupe à son aide.
    " Des couvertures ou tout autre tissu dans le style ! Il faut les imbibé d'eau, le plus possible !! Une fois le feu plus attisé on poura peut-etre passer de l'autre côté protégés sous ses couvertures."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Ven 21 Aoû - 15:09
L'enfer sur terre, ça existe. Et Daelin était en plein dedans. En effet. Des gens criaient, hurlaient. D'autres étaient blessés, parfois mourants. Plusieurs dizaines de cadavres et de personnes hérantes, tels des zombies sortants des camps de la mort. Des flammes s'élevaient dans le ciel, suite à l'explosion de divers éléments de l'avion ... D'autres parties menaçaient de s'effondrer d'une minute à l'autre. Par endroits, des gens étaient coincés, d'autres affolés, paniqués. Mais Daelin faisait partie de ces gens qui observaient, choqués. Qui ne pensaient à rien d'autre que ceux qu'ils avaient perdu. Mais elle ne pouvait pas rester comme cela alors que des gens étaient en train de mourrir dans les décombres de l'avion ou de la suite de leurs éventuelles blessures. Tout personne en danger mérite qu'on lui vienne en aide d'une manière ou d'une autre.
Daelin se rendit enfin compte de sa douleur physique. Elle passa la main sur son front et se rendit compte qu'elle avait une vilaine entaille et également un p*tain d'hématome à la joue. On aurait dit une femme battue. De son 501 Levis, on n'aurait jamais deviné que cela en avait été un. Une vieille chemise de son petit ami "supposé mort", elle, heureusement encore intacte et un débardeur noir. Pas le temps de s'affoler sur son état vestimentaire, elle transformera son vieux 501 en short plus tard !
Elle n'était pas en état de choque, ça non. Elle ne réfléchissait plus, ne pensait plus. Comme si elle n'était que le reflet d'elle même. Elle fit un rapide coup d'oeil de la plage. Une île comme ça, elle en avait toujours rêvé. Loin de la ville, du quotidien. Mais pas dans ses circonstances-là. Elle aperçut alors une femme qui s'agitait. Plutôt grande, la vingtaine, rousse, un bras entaillé, un jean dégoulinant de sang. Elle priait tous les malheureux qu'elle trouvait d'éteindre l'incendie dans lequels plusieurs passagers étaient piégés. Impossible de dire combien de personnes. La fumée s'élevait haut dans le ciel, se terminant par une fine colonne noirâtre. Elle se décida enfin de se remuer un coup. Des vies étaient en jeu ! Elle retira ses chaussures afin d'être plus libre de courir sur la plage. Elle s'approcha rapidement de la carcasse de l'avion. Elle ramassa ce qui avait du être auparavant un seau. Parfait. Elle le remplit d'eau de mer et commença à arroser. On distinguait une jeune femme, probablement une lycéenne, et un homme plus âgé qu'elle. Elle n'arrivait pas à identifier la troisième chose, probablement un cadavre en train de se consumer en conclut Daelin ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Dim 23 Aoû - 14:39
Sydney roula sur elle même, si c'était cela un accident d'avion, elle jurait de ne plus jamais remonter dans un avion. Elle fit face au ciel bleu tandis qu'autour d'elle, tout le monde criait. Une chose qui était positive, c'était qu'elle avait pu se libérer du marschall Samuel Gerrard. Elle sentait encore la blessure qui lui avait infligé lorsqu'elle avait réussi à enlever les menottes, il lui avait serré le poignet au point d'entrer ses ongles dans la peau. La jeune Australienne n'avait répondu que par un coup de coude dans le nez. Et au moment où elle s'était retrouvée debout, dans l'espace qui sert de couloir à travers les sièges, elle s'était fait plaqué à terre par le marschall et puis, lors de la chute, elle perdit contact avec lui et puis, presque plus rien.

Sydney se souvint qu'elle ne s'était pas évanouie mais le choc l'avait fortement perturbée question mémoire. Elle fit un rapide check-up et, mise à part sa blessure au poignet, elle ne semblait rien avoir de cassé. Elle prit tout de même ses précautions pour se relever. Syd regarda autour d'elle, des cadavres, des blessés, des mourrants,... Elle culpabilisait même de ne pas avoir été blessée. Elle n'avait rien sur elle vu que le marschall portait tout.Sydney voyait que la situation était grave mais que pouvait-elle faire, elle ne s'y connaissait pas en médecine. Elle décida de secourir quelques personnes, peut-être que lorsque les secours seront là, elle aura des témoins pour dire qu'elle a tout tenté lors du crash.

Elle aperçut des personnes tenter d'éteindre le feu avec de l'eau de mer. Sydney entendit la jeune femme, assez grande, aux cheveux roux voir ocre donné des ordres. Elle dit quand elle eut arreter de donner des ordres:

- Pourquoi n'utilise pas t'on le sable pour étouffer le feu? Cela serait plus facile plutôt que d'aller chercher de l'eau de mer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Dim 23 Aoû - 16:39
    Je regardai fixement un débri qui brûlait dans un crépitement agaçant. Je n'avais ni le coeur qui battait la chamade, ni l'adrénaline qui se diffusait dans mes veines, comme cela aurait être le cas face à une situation pareille. Mon visage était calme et immobile, seules mes mains tremblaient. J'avais beau tourner et retourner le problème dans ma tête, je ne trouvais aucune solution. Nous étions encerclés, nous n'avions donc aucune possibilité de franchir le feu, à moins de se transformer en brochette, comme Don. Je jetai un coup d'oeil à son cadavre et la nausée me prit de nouveau. J'étais incapable d'accepter sa mort, tout comme notre situation. Pourquoi fallait-il toujours que les choses tournent mal ? A croire que je n'étais pas fait pour être heureux. Natalya devait penser la même chose que moi, puisqu'elle se lamenta d'une voix faible que nous allions mourir. Quel optimisme ! Heureusement que je ne comptais pas me laisser abattre, car cette jeune fille, avec ses yeux larmoyants, était capable de faire pleurer toutes les chaumières du quartier.

    Pas du tout... Je suis sûr que des gens vont nous aider. En réalité, je n'y croyais pas du tout. Personne n'avait remarqué que Don était prisonnier des flammes quelques minutes plus tôt, alors pourquoi aurions-nous plus de chance ? Mais j'avais parlé trop vite : à travers le brasier, j'aperçus soudain des silhouettes se découper. Une rouquine à la voix décidée sortait du lot : elle s'activait rapidement et donnait des ordres à tout vas. J'avais du mal à croire que c'était pour nous qu'elle le faisait. Je n'entendais pas bien ce que disaient nos sauveurs mais certains étaient munis de seau et commençaient à arroser les flammes. Malheureusement, ce n'était pas des plus efficaces : nous étions toujours coincés.

    Vous voyez ! Dans quelques minutes, on sera libre. En attendant, restez bien derrière moi et je vous promet que tout ira bien. Et cette fois-ci, je ne mentais pas. Nous n'étions plus seuls et même si notre sauvetage s'annonçait difficile, nos alliés étaient déterminés à nous sortir de là. Il ne nous restait plus qu'à tenir bon jusqu'à ce qu'ils y parviennent... mais la chose s'annonçait plus dure que prévue. La fumée avait envahi le petit carré de sable où nous nous trouvions et je ne voyais même plus le visage de Natalya. A tâton, je finis par attraper son poignet et serrai fortement sa main dans la mienne, soulagé de voir qu'elle était toujours là. La fumée était aveuglante, mais également nocive : j'avais souvent soigné des personnges victimes d'un incendie et la plupart avait été empoisonnées par la fumée, ne serait-ce qu'en y étant exposées quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Dim 23 Aoû - 17:17
Heureusement que Dean était là, sinon, Natalya se serait sûrement déjà jetée dans le feu de déséspoir, partir rejoindre tout ce monde qui l'attendait là-haut.
Alors qu'elle se croyait perdue et bientôt morte, en affirmant faiblement qu'ils allaient mourir, le jeune homme, qui lui avait envie de s'en sortir, répondit catégoriquement qu'ils allaient se tirer de là, que des gens allaient les aider. Pourtant, pendant quelques temps, il ne se passa rien. La jeune fille allait déséspérer de nouveau quand des formes s'agitèrent derrière les flammes. Des personnes essayaient d'éteindre leur feu, ils les avaient remarqués, ils allaient les sortir de là. Malgrès le bruit incessant du brasier, elle entendit distinctement une voix de femme donner des ordres derrière le cercle de flammes. L'espoir renaissait, mais ce n'était pas encore fini, ils pouvaient échouer comme ils avaient échoués avec Donald. Mais le méecin sembla optimiste :


Vous voyez ! Dans quelques minutes, on sera libre. En attendant, restez bien derrière moi et je vous promet que tout ira bien.

Natalya hocha la tête, même si le jeune homme ne pouvait pas le voir, et obéit en restant tout près de lui. Mais si ils ne mourraient pas brûlés, ils mourraient intoxiqués par la fumée qui se dégageait du feu. En effet, celle-ci, noire et nauséabonde, envahit rapidement le lieu où ils se trouvaient. La jeune femme se mit à tousser, cette fois les larmes qui coulaient sur ses joues étaient dûes à la fumée qui lui piquait les yeux. Elle ne voyait plus rien à part ce nuage de fumée sombre, qui l'étouffait et l'entraînait vers la mort. Mais elle sentit quelque chose lui saisir le poignet, puis la main. C'était celle de Dean, Dean qui était toujours à côté d'elle et qui lui serra sa main. Sa présence la rassura, elle n'était pas seule. Et elle savait que lui gardait toujours espoir. Elle serra également très fort sa main dans la sienne, à ce moment-là, où ils étaient prisonniers et étaient sur le point de mourir, le fait qu'ils étaient deux et se comprenaient était la seule manière d'arriver à tenir jusqu'au bout, jusqu'à ce qu'ils soient sauvés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Dim 30 Aoû - 10:42
    Dans la cohue, un petit ordre autour de la carcasse en feu s'était établis. Alors que quelques rares blessés ou égoistes avaient préférés déserter l'endroit et jouer ceux dont l'aide ne serait de toute façon pas du plus grand secours, un bon groupe de nouvellement rescapés s'étaient attelés à la tâche et se donnaient corps et âme pour attiser les flammes. Une petit brune suggéra d'utiliser le sable pour étouffer l'embrassement plutot que l'eau. Jamie posa son regard sur cette dernière et continua : "Bonne idée, par contre ça ne sera utile que sur les parties du brasier déjà affaiblie. Le feu est bien trop grand pour se passer d'eau. Faites passer le mot".

    Jamie entendait des voix à l'intérieur de cette espèce de cellule brulante. Il y avait donc toujours des survivants. Sa respiration devenait de plus haletante à force de respirer de si près les fumées toxiques mais elle ne pouvait se permettre de tout arrêter en si bon chemin. Petit à petit le feu perdit de son ampleur. Jamie se prit à espérer et elle fit bien puisqu'il fut enfin possible de discerner les pauvres victimes restée coincées et maintenant presque libres. Un homme du groupe au gabarit conséquent se porta volontaire. Il se dissimula sous une bâche mouillée et traversa les dernière flameches en plusieurs voyages, ramenant à chacune de ses expéditions un être humain de plus.

    Soulagée et épuisée, Jamie lâcha un grand soupir qui la fit tousser. Prise d'une quinte de toux douloureuse, elle préféra s'éloigner sachant qu'à présent, sa présence n'était plus necessaire dans les secondes à venir. Un brin à l'écart, face à la mer, là où une brise lui permettait de mieux respirer, elle posa ses mains sur ses fines hanches et tent de se calmer pour mieux respirer. Elle essuya du revers de la paume un peu de suie noire qui avait tatoué son visage et ferma les yeux l'espace d'un moment comme pour arrêter le temps, les cris et le brouhaha incessant. Jamais au grand Dieu jamais elle n'aurait cru que ce debut de mission soit aussi rude !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   
Revenir en haut Aller en bas
 

CRASH | skyservice |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOST RPG ™ :: Moment de détente :: Archives-