CRASH | skyservice | - Page 2



AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Votez pour nous sur le top site d'Obsession ICI svp, merci ♥.

Partagez | 
 

 CRASH | skyservice |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Mar 1 Sep - 18:12
[Quelque heures avant le crash]

Amanda venait de monter dans l'avion, ça y est, enfin elle allait rentrer. Ce n'est pas que ce voyage scolaire ne lui avait pas plus mais elle n'aimait pas trop être loin de chez elle. Même si l'école de redressement n'était pas vraiment chez elle. La jeune fille était enervé parce qu'elle et ses autres camarades de classes avaient ratés leurs avions et du coup, ils devaient prendre un avion et devaient faire 4 changements de vols pour pouvoir rentrer chez eux. Elle posa sa tête sur le dosseir de son siège et fermit les yeux. Elle pouvait entendre les converstaion des gens qui étaient autour d'elle, ils racontaient vraiment n'importe quoi. Tous étaient des enfants calmes et disciplinés à présent, tous sauf Amanda et ses amis... La jeune fille finit par s'endormir au bout d'une demi heure...

[Pendant le Crash]

Les cris, les pleurs, les gestes brusques et les secousses, tout ça étaient emplement suffisant pour réveiller la jeune fille. Elle se leva d'un bond et essyaiat d'analyser la situation. Elle comprit vite ce qui se passé: l'avion était en train de se crasher. Amanda resta figée, que faire? Puis elle fit bousculer par un homme tomba à terre et se cogna la tête contre un accoudoir d'un siège... Elle s'évanouit.

[Après le crash]


Amanda se réveilla difficilement. Elle voyait des gens bouger encore, du feu, des bout de métal éparpiller sur du sable... La jeune fille ne comprenait ce qui lui arrivait. Pourquoi était elle là? Que s'était il passé? La jeune fille ne s'en souvenait plus. Elle se releva et posa sa main sur sa tete. Elle s'apperçut qu'elle saignait. Il lui fut 5 bonnes minutes avant de retrouver ses esprits. la'vions s'était crashé quelque part, sur une île, avait elle contasté en voyant le sable fin et l'océan qui ne finissait pas. Amanda chercha des têtes qu'elle conaissait mais rien n'y faisait, tout les gens de sa classe avait disparut. Elle chercha, chercha, cria des prénoms mais personne ne lui répondait, elle était seule à présent. La jeune fille s'asssit contre un arbre, et se mit à pleurer, elle ne savait même pas pourquoi... Les gens de sa classe, elle ne les aimaient pas, ses profs non plus, il n'y avait qu'elle, alors pourquoi pleurait-elle? Elle même ne le savait pas. La jeune fille regarda alors les gns devant elle avait les yeux remplit de larmes, attendant quelque chose, quelqu'un, elle ne savait pas non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Mar 22 Sep - 21:01
[...]Et ce quelqu'un qu'Amanda attendait tant n'allait pas tarder à tomber du ciel puisque Josh, tout aussi présent durant ce voyage scolaire et dans ce Skyservice de la mort va avoir la même chance incroyable de survie après le crash !

[...] Josh ferma les yeux et replaça ses écouteurs sur les oreilles, mais là il cru suffoquer quand il entendit un titre des Jonas Brother sur son Ipod !


- Non mais qu'est-ce que ... !! Il enleva ses écouteurs et se retourna vers ses camarades de voyage.
- Vous vous trouvez drôle d'avoir mis cette merde sur mon lecteur pendant que j'avais le dos tourné ?! Je préfère encore Tokio Hotel ! Bande d'abruti ! Il ria et se retourna vers sa voisine, Amanda, qui eu soudain une expression étrange.
- Bah quoi ?? T'aime quand même pas Tokio Hotel ? La jeune femme détourna le regard et lui aussi, vexé de s'être pris un vent.

Son regard s'arrêta alors sur le hublot, cette sensation de liberté qu'il ressentait lui faisait vraiment un bien fou. L'autorité des parents en moins, cette altitude qui lui faisait oublier tous les problèmes qu'il avait eu sur le continent, et surtout cette voisine qui lui plaisait vraiment !

Une hôtesse s'arrêta alors à hauteur de Josh, ce dernier releva la tête.

- Heu .. Excusez-moi vous auriez pas autre chose que du jus d'orange si vous voyez ce que je veux dire ?
L'hôtesse avait pris un regard ironique mais ne pu entamer sa phrase quand elle fut violemment projeté vers le haut de l'appareil. Entre les cris effroyables, les sièges qui se démembraient de l'appareil, le bruits sourd que l'avion émis soudainement et le son pneumatique que produisaient les masques à gaz en tombant, entre tout ce chaos, la dernière chose que vu Josh était une partie du chariot à boisson de l'hôtesse qui se dirigeait tout droit vers son visage.

S'il y a quelques minutes Josh avait eu le culot de demander de l'alcool à l'hôtesse, on pouvait dire qu'il était à présent servit !


[Suite dans la jungle]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Lun 28 Sep - 1:22
Quelques jours avant le vol...

Le docteur communément appelé Aizawa qui est en fait nommé officiellement Wocher fit son tour dans l'hôpital de Vancouver, médecin urgentiste par hélicoptère mais aussi chirurgien très réputé, il était assez renommé pour ses compétences fabuleuses qui ne laissaient aucun mort derrière lui. Le médecin bavardait avec quelques infirmières charmées dans l'ascenseur en attendant d'être arrivé au sixième étage.

- C'est vrai? Alors on va diner ensemble demain?!
- Euh.. Pourquoi pas. Vous trois?!
- Aaah! Oui oui! Allons diner avec le docteur Aizawa!

*Toujours la même rengaine, pourquoi je me coltine ces infirmières tout le temps?*

- Mais au fait Docteur, comment avez vous fait pour devenir un urgentiste de l'hélicoptère?
- C'est assez dur n'est-ce pas?

- Au début je n'y étais pas intéressé, mais mon supérieur m'a formé pour y participer, je ne pouvais refuser. Et puis, seul l'expérience compte dans cela, plus tu es compétent et plus tu deviens un excellent médecin, je le deviendrai!
- Il est trop cool!
- Vous êtes vraiment formidable docteur, déjà un an dans cet hôpital et vous n'avez fais aucun mort!

- Évidemment, une seule erreur, et la vie d'un patient est perdue mais pas seulement, son entourage est affecté et le médecin en prend aussi pour son grade!

Passons les détails de son arrogance, le jeune médecin se vantait devant ces demoiselles plus amoureuses qu'infirmières. L'ascenseur s'arrêta, les portes s'ouvrirent et au même moment, le supérieur de Ryan se pointait devant lui en lui donnant une enveloppe. Lui même ne comprit pas, mais lorsqu'il lit la lettre de sa mutation à l'étranger, quelque chose lui parvint à l'esprit. Son père, il voulait foutre une droite à son père, il se mettrait donc à le chercher une fois qu'il aurait quitté le Canada.

Le jour du vol...

"Ceci est l'annonce du Skyservice 271 pour le vol de 14h... Les passagers sont priés de se rassembler devant leur porte d'embarcation."

*Enfin je vais retrouver ce salopard.*

Loupé! Le jeune homme ne savait pas que son père s'était suicidé dès qu'il eut apprit que sa femme était décédée. Mais marchant le regard haineux, il en perdit presque ses objectifs de médecin et s'en alla vers la porte où il devait se rendre. N'emportant que quelques affaires personnelles, des vêtements notamment, il prenait aussi avec lui ses affaires médicales ainsi que sa blouse car pour lui, l'hôpital de Vancouver lui tenait plus à cœur qu'autre chose.

Le vol se passait à merveille jusqu'à ce que l'appareil se mire à trembler, des secousses qui faisaient faire des petits sursauts aux gens. Lui même n'étant pas habitué aux avions flippait, le brun prit immédiatement sa ceinture pour essayer de la rattacher mais une autre secousse plus violente revint soudainement, il n'eut pas le temps de s'attacher que l'appareil tombait le nez droit dans l'océan, Ryan se mit à hurler et se tenait comme il pouvait aux sièges vu qu'il n'arrivait pas à s'attacher, les masques d'oxygène tombaient pour que les gens puissent respirer de nouveau normalement, mais Ryan voyait les gens apeurés, certains étaient déjà blessés à la tête et il vit des gens s'envoler au loin de l'appareil après que celui-ci s'arrachait. Choqué, il attrapa la main de quelques jeunes filles près de lui mais il ne pu rien faire, ces petites filles criant aussi fort que lui.

Quelques jours plus tard...

Le médecin s'était écrasé très loin de l'avion, quelque part dans la jungle, la tête ensanglantée il avait dormi pendant plusieurs jours et s'éveilla soudainement...

A suivre!


Dernière édition par Ryan Wocher le Lun 5 Oct - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Lun 28 Sep - 19:57
Une turbulence assez violente et un réveil en sursaut, instinctivement Thomas jette un coup d'oeil à sa gauche, le prisonnier est encore là et ne semble pas, contrairement à lui, avoir grand mal à dormir malgré les conditions de vol. Les lumières sont éteintes et tout le monde a allongé ses sièges pour se reposer. C'est fou comme cet avion regorgeais de policiers qui escortaient des prisonniers, à croire que c'était un vol spécialement affrété pour ça. Ses yeux se posèrent sur l'extérieur de l'avion, à travers le hublot il pouvait voir le feu de navigation tribord, le réacteur et l'aile..

Quelques minutes plus tard il décida de s'installer au mini bar qui se trouvait au bout de leur classe, le prisonnier étant menotté au siège il n'aurait pu aller bien loin , surtout à 10 000 pieds d'altitude. L'hôtesse lui demanda d'une voix faible et douce ce qu'il voulait pour ne pas réveiller le canadien de la première rangée avec sa chemise hawaïenne et s'en suivit quelques verres de bourbon.. jusqu'à cette secousse magistrale, sans attendre Tom s'était remis à sa place et avait bouclé sa ceinture, le jour venait de se lever et il ne put que constater avec horreur que l'aile s'était arrachée..

L'avion commença sa folle embardée, un affreux bruit retentissait et tout le monde criait, dans un dernier élan d'intelligence il détacha le prisonnier afin qu'il puisse se libérer plus facilement si ils survivaient au crash inéluctable.. le choc se fit ressentir quelques secondes plus tard puis.. plus rien.


Deux heures plus tard c'est sûr une plage qu'il se réveilla, le bruit des vagues, le soleil qui frappait son visage de plein fouet.. Une douleur violente au sommet du crâne lui fit avoir des nausées et il mit du temps à pouvoir ouvrir les yeux sur le ciel bleu au dessus de lui. Ses oreilles sifflaient et mirent elles aussi du temps à recouvrer leur capacité.

Quand il se redressa il faisait face à la mer, à sa droite un petit groupe de survivants s'était formé et des débris jonchaient le sol, certains encore en feu, au moins il ne serait pas seul dans cette galère.. Secondes après secondes sa lucidité revenait et instinctivement il s'examina pour voir si il n'avait pas de blessure grave.. quelques entailles mais il avait connu pire.

Se tenant la tête Thomas se releva et d'un pas lourd, évitant les débris il rejoignit le groupe en pensant que c'était encore la meilleure chose à faire. Tout le monde semblait plutôt préoccupé par l'incendie de la carcasse que par son arrivée, et ça le rassurait largement, les survivants présents ici n'étaient pas des irresponsables à première vue. Sans même prendre le temps de signaler sa présence il se dirigea vers l'arrière de la carcasse pour jeter un coup d'oeil à l'intérieur.

"Y'a quelqu'un là dedans??"

Après plusieurs appels personne ne répondit, les gaz à l'intérieur avaient sûrement achevé les personnes qui n'avaient pu s'extraire de là, sans attendre il rejoignit à nouveau le groupe qui discutait à propos du feu et de la manière la plus efficace de l'éteindre.

"Il vaudrait mieux se reculer et laisser le feu se consumer.. c'est bourré de kérosène alors un peu de sable ne va pas y faire grand chose.. autant s'abriter pour éviter que ça ne nous explose à la figure."

Tout ça avait été dit avec un ton calme, avec aucune point de prétention et même un petit ton interrogateur, regardant la carcasse il replaça son arme de service sans se préoccuper du reste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Mar 24 Nov - 15:05
    Tout allait bien. Tout était parfait. J’étais dans l’avion pour partir en vacances, avec mes parents et mon petit ami… Edward. Dans l’avion j’étais assise a côté de celui-ci. J’écoutais de la musique sur mon i pod. C’était Edward qui me l’avait offert il y a quelques mois pour notre premier anniversaire. Personnellement je n’est jamais aimer l’avion. Je n’étais pas rassurer dans cet engin. Bien sur j’étais heureuse de pouvoir partir en vacances avec mon petit ami. Mais bon, c’était l’avion….

    Soudain, l’avion commença à trembler une première fois. J’enlevai brusquement mes écouteurs de mes oreilles, prit la main de Ed’ a coter de moi. Je le fixai et lui demanda d’un air paniquer si c’était normale… Je me souviens, il me regarda avec son beau sourire, puis me dit qu’il ne fallait pas que je m’inquiète… C’était une perturbation comme une autre et que sa arriver. Pour me rassurais, il m’embrassa. Je remis mes écouteurs à mes oreilles. Quelques minutes plus tard d’autres perturbations virent… C’est là que je commençais sérieusement à stresser. Edward me disait que c’était normale… Mais je n’étais pas bête je comprenais bien qu’il y avait un problème.

    Puis ce fut la dernière perturbation dont je me souviens. Cette fois s’était finis. L’avion descendit a toute vitesse vers le sol … L’avion commença à prendre feu… Tout le monde hurlait. J’hurlais également. C’était la fin. C’était fini pour nous.

    J’ouvris les yeux… J’étais allongé sur une plage. Il y avait du monde. Des gens couraient, et hurler des noms de personnes. J’avais un mal de crâne horrible. Je mis ma main sur mon front. Je saigner. Mais ça m’était complètement égal. Je me levai brusquement. Ma première pensée fut d’espérer qu’Edward et mes parents étaient encore en vie.

    -EDWAAAARRRDDDD !!!!!!!!!!!!!!!!!! ROBBIIIIIIIIE !!!!!!!!!! EMMMMMMMMYYYYYYYYYY ! hurlais-je

    Personne ne me répondit. Je ma laissai tomber brusquement sur les genoux. Et fondis en larmes….

    -Je vous en supplie… Aider moi a retrouvé mon petit ami et mes parents…

    Je ne pouvais pas imaginer rien qu’une seconde vivre ma vie sans mes parents… Ils ont toujours étaient là pour moi. Ils m’ont élevé… Je les aime plus que tout. C’est mon père, Robbie qui m’aide dans mes chansons que j’écris…

    Je n’ose imaginer ma vie également sans Edward… Il était l’être que j’aimais le plus dans toute cette planète… Il m’était bien plus précieux que tout l’or du monde. Il était juste mon petit ami.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Sam 13 Fév - 2:48
J'ai ouvert les yeux et tout ce que je voyais était des flammes et du monde qui criait. J'ai toucher mes poche et mes lunette nocturne-infrarouge était toujours la, au moins sa. Si je regarde bien, l'avion c'était écrasé, mais où? Je me suis levé et j'ai regardé le monde courir d'un bord et de l'autre, du monde cherchait leur proche, pauvre eu, heureusement que je voyageais seul. Les flammes éclairaient la nuit, comment était-ce arrivé. Je ne pouvais rien faire pour eux, je devais trouver où nous étions. Nous nous sommes probablement juste écrasé sur une île et que les secours ne prendront pas grand temps pour nous retrouver. J'ai sortis mon cellulaire satellite et je n'ai vu aucun réseau, même la batterie allait me lâcher. Comment un téléphone de cette qualité pouvait-il ne pas trouver de réseau?

Je devais faire comme si j'étais mort et trouver des habitants sur l'île, eu pourrait m'aider. J'ai reculé vers la forêt, je devais me faire croire mort et partir seul de mon côté, aussitôt que j'aurai mes réponses, je trouverai un moyen de sauver tous ces pauvres gens. En un rien de temps, j'étais dans le noir de la forêt et j'ai mis mes lunette en mode nocturne, je voyais maintenant parfaitement bien. Je courais sans faire le moindre bruit, de toute façon les bruit couvrait tous mes sons. Où serait dont les habitants, où se cacheraient-ils? J'allais trouver et ils allaient me répondre, moi Sam Bedard je me lance dans cette mission personnelle où mon but est de trouver le leader ennemis et le questionner, par la manière forte ou douce...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Jeu 25 Fév - 19:08
Un voyage s’annonça. De nombreux mannequins de l’agence devait partir aussi avec Chris. Mais il avait énormément peur de l’avion. Un de ses amis a raconté l’histoire d’une de ses camarades , qui est morte dans un vole. L’avion s’est crasher dans l’eau et elle en est morte noyée. A présent, l’avion pour Chris n’était pas sûre, pourtant il fallait bien le prendre ce vole, car il pourrait le faire grimper dans sa carrière.

Les valises maintenant prêtes, le chauffeur qui attendait dehors, Chris devait partir. A contre cœur il entra dans le taxi qu’il avait appeler peu avant.
« A l’aéroport s’il vous plaît. »
Le chauffeur pencha la tête et démarra tout de suite. Vingt minutes plus tard, il fut arriver.

Chris s’installa dans l’avion, légèrement stressé par le vole. Une de ses collègues, se mettait à côté de lui. Elle voyait bien qu’il n’était pas tout à fait à l’aise.
« Eh Chris ! T’inquiètes, ça va bien se passer ! »
« Pourquoi tu dis ça ? J’ai pas peur, mais j’apprécie. » Dit-il en posant sa main sur la sienne.
Elle lui souriait tendrement et se tournait vers l’hôtesse de l’air qui faisait des signaux étranges.
« Bon vole ! » Fit une voix qui résonna dans tout l’avion. La voisine de Chris sentait sa main se crisper contre la sienne.
« Chris, t’es sûr que t’as pas peur de l’avion ? »
« Nan … pas du … tout ! J’ai du trop manger tout à l’heure ! »
« J’y crois moyen. J’peux te rassurer, y’a rien à craindre ! »
« Qu’est-ce que tu peux en savoir ?! »
« AH ! Donc tu as peur de l’avion … ! »
« Ouais … »
Elle lui faisait une bise sur la joue et lui serrait la main pour le rassurer. Chris se sentait légèrement mieux, mais sa peur résistait.
Le vole se passait relativement bien, même si Chris était resté crisper depuis le décollage.
Il ne s’attendait pas à ce qui allait arriver. L’avion commençait a bouger dans tous les sens. Les hôtesses, avec un sourire hypocrite, nous faisaient signe que tout allait bien. Une voix retentit d’un coup : « Ne vous inquiétez pas, nous traversons une zone de turbulence. Toutes personnes non attaché doivent mettre leurs ceintures, merci. »
Chris vérifia avec rapidité s’il était bien attacher. Son amie à côté de lui le regardait.
« Chris regarde moi. Il ne va rien se passer. Quand nous serons arriver à destination, on va faire de très belles photos … et gagner plein de pognon ! » Dit-elle en rigolant (mais le pensait vraiment !).
Une secousse violente attaqua l’avion, le fit vriller dans tous les sens. Les hôtesses commencèrent à paniquer. C’est la fin.
Une explosion meurtrière fit tomber l’avion dans la mer. Les gens hurlaient, pleuraient, appelaient à l’aide. Chris commençait à fermer les yeux. La mort, pour lui, était proche, il ne pensait pas survivre à ce crash et pourtant …
A moitié inconscient sur un partie de l’avion coupée du reste, il commençait a couler.
Quelques minute plus tard, il reprit conscience. Des personnes se noyaient, d’autre criaient … Chris commençait à appeler à l’aide. Près de lui, une petit fille pleurait de désespoir. Il l’attrapa par le bras.
« MAMMMAAANNN ! »
« Calme toi ! Tu n’as plus rien à craindre !!! »
« AAAAHHHHHH MMAMMMAAANNN!! »
Ne pouvant rien faire, Chris contourna les débris de l’avion en feu et nagea avec la petite dans les bras. Elle était recouverte de sans. Blessée à la tête et au bras, Chris pensait qu’il était déjà trop tard pour elle.
« OU EST MA MAMAN ??!!! »
« Je sais pas !!! » Dit-il en apercevant quelque chose « UNE PLAGE !!! NOUS SOMMES SAUVES !!! »
Chris se retourna vers la petite qui s’était éteinte dans ses bras. Il était tétanisé, elle coulait seule. Il avançait vers la plage. Une personne lui pris la main, une femme. Il ne voyait pas qui. La mort n’était pourtant pas loin de lui. Pourquoi est-il encore vivant ? Chris avait peur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Dim 30 Mai - 9:11
Elle n’aimait pas beaucoup l’avion mais elle avait dû s’y habituer. Ses parents avaient eu la merveilleuse idée de mettre un pays entre eux deux et Abbigail n’avait donc pas d’autre choix que de voler de l’un à l’autre sans cesse. C’était fatiguant en fait. Toujours courir à droite et à gauche pour choper les vols disponibles et emmener, ranger, déranger, reranger, emballer ses affaires, c’était devenu une habitude, mais une habitude chiante. Sa mère n’aurait pas pu fuir dans un autre Etat plutôt qu’un autre pays ? Les vols dans le territoire étaient plus rapide et moins contraignant au niveau des papiers d’identités… Les premières années Abbigail devait se faire accompagner d’une hôtesse de l’air. En plus de se foutre la honte, les hôtesses voulaient toujours papoter avec elle, c’était absolument infernal « et blablabla et blablabla… » De vrais moulins à paroles. Elles devaient certainement en avoir marre de toujours répéter les mêmes conneries… Mais c’était différent à présent. Elle avait 16ans et pouvait prendre toute seule l’avion sans devoir tenir la main à une grande cruche blonde. Maintenant c’était elle la cruche blonde en fait… Alors qu’elle se laissait porter par ses songes, l’entraînant doucement sur le chemin du sommeil une secousse se fit sentir. Elle se redressa et observa autour d’elle. C’était peut être qu’une turbulence… Mais une autre secousse arriva, suivit d’une autre et encore d’une autre… Puis une sensation de chute lui retourna l’estomac. Les valises et les bagages sortaient des rangements et les gens essayant de se déplacer tombaient sur d’autres passagers. Les hôtesses affichaient des visages horrifiés et les passagers commencèrent tous à hurler ou défaillir… Ce qui fit aussi Abbi. Elle fut tellement submergée de terreur que son cerveau préféra faire le black-out.

Elle était allongée à présent. Enfoncée dans quelque chose de meuble et très peu confortable. Elle entendait des crépitements et des hurlements. Abbigail ne voulait pas tout de suite ouvrir les yeux redoutant des visions d’horreur ou la constatation du manque d’un de ses membres. Finalement, elle prit une grande respiration et ouvrit les yeux en se redressant d’un coup.


- Aouch !

En effet, elle avait un mal de tête du diable. Chose rassurante : elle avait ses deux jambes et ses deux bras. Elle était au milieu de débris, sur une plage. Des flammes s’élevaient de la carcasse carbonisée de l’avion. Des morceaux de métal et des composants de l’appareil étaient visibles de toute part. Des gens courraient dans tous les sens en criant. C’était le désordre le plus total.
Il fallait qu’elle s’éloigne de l’avion. Si la réserve de carburant avait été touchée et que l’essence se répandait sur le sol, cela pouvait provoquer un incendie cauchemardesque et elle ne voulait pas être là quand ce serait le cas. Elle se pencha en avant et se leva en appuyant sur ses mains. Mais au moment de poser son pied droit par terre une douleur aiguë la fit retomber instantanément.


- Bordel !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Mar 22 Juin - 21:12
Temperance était assise dans l'avion. Elle était vraiment stresser puisqu'elle détestait prendre ce genre de transport, mais elle n'avait pas trop le choix puisqu'elle devait se rendre à l'autre bout de la planète, enfin selon elle...Elle était donc assise dans l'avion entre un passager obèse et une dame qui dormait déjà. Vive la troisième classe ne pouvait-elle pas s'empêcher de penser. Lorsqu'elle sentis l'avion décoller, elle ne put s'empêcher de serrer les poings. Son coeur commença à s'accélérer. Elle avait si peur que quelque chose lui arrive. Après quelques minutes de vol la jeune demoiselle fini par s'assoupir, il fallait dire qu'elle avait très peu dormis avant son vol, le stress la tenaillais bien trop pour qu'elle puisse trouver du sommeil.

Environ une heure plus tard, la dame assise à côté d'elle se mit à ronfler si fort que Temperance se réveilla en poussa un profond soupir de découragement. Pourquoi n'avait-elle pas voulu dépenser un peu plus pour avoir la première classe? Enfin bon, il était trop tard pour regretter son geste. La jeune femme arriva pour se lever lorsqu'elle sentis l'avion se mettre à trembler. Son regard se posa partout dans l'avion et avant qu'elle n'ai eu le temps de crier, la jeune femme sentis l'avion piquer du nez.

Temperance ouvrit les yeux avec un terrible mal de tête. Ses oreilles produisait un énorme bourdonnement et elle ne savait pas trop ou elle se trouvait. Elle cligna des yeux plusieurs fois et aperçu un ciel bleu...Quelque chose clochait...n'était-elle pas dans un avion? Elle se redressa et posa la main sur sa cette, puisque cette dernière tournait. Lorsqu'elle retira sa main elle y remarqua du sang...Elle leva la tête et aperçu un morceau d'avion...une rangé de banc a vrai dire....Le monsieur obèse au côté de qui elle était assise s,y trouvais...sans sa tête. Temperance lâcha un cris de terreur et se redressa, mais retomba aussitôt au sol, elle était vraiment étourdie.

C'est à ce moment qu'elle compris que l'avion c'était écraser et qu'elle avait miraculeusement survécu. Elle se releva tranquillement et se mit à marcher vers l'avant. Elle se trouva alors en plein milieu de la jungle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Dim 27 Juin - 17:29
Maman elle me serrait fort fort. Du plafond tombèrent des trucs blancs très étranges. Maman elle en prit un dans sa main et elle me le mit sur le visage. Mais j’avais pas envie. Je pleurais, j’avais pas envie d’un morceau de plastique dans le visage. J’essayais de l’enlever mais maman elle l’appuyait fort sur mon visage. Elle ne criait pas comme tout les autres gens autour de nous. En fait elle répétait toujours la même phrase : ça va aller. Mais je sais que ça va aller ! Monsieur Crapaud il m’avait dit que ça allait aller. Mais malgré ça, j’avais quand même très peur. Déjà que je n’aimais pas quand maman elle conduisait vite, là c’était vraiment trop.

Puis tout d’un coup, ce fut tout noir. Comme les cachots dans lesquels on jette les jolies princesses. Mais ce fut très court car je clignais à peine des yeux et je voyais le soleil. Il n’y avait plus d’avion. Enfin… Si. Mais il était cassé l’avion. Il était cassé en deux. C’est dommage c’était un joli avion. Tout autour, il y avait des gens qui pleuraient et qui criaient. Ils couraient aussi.

Monsieur Crapaud il était là. A ma main. Il n’était pas partit pendant le noir. Maman, par contre, elle était partie. Je ne savais pas où elle était. Elle avait dû aller chercher l’autre morceau de l’avion pour le réparer. C’est ce qu’elle avait fait une fois avec une poupée à moi. Son bras c’était détaché. Elle avait été chercher de la colle. Mais il allait en falloir de la colle pour recoller un si gros avion.

Il fallait que j’aille attendre ma maman loin de l’avion cassé. Il y avait une odeur bizarre. Moi je l’aimais pas cette odeur. Et il y avait aussi du feu. Et le feu c’était très dangereux et c’était pas bien. Ma maman elle m’a dit qu’il fallait s’éloigner très vite du feu et attendre qu’un adulte ou un pompier l’éteigne. Je me dirigeais donc plus loin sur la plage en serrant tout fort Monsieur Crapaud contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Dim 27 Juin - 20:27
Kiera venait tout juste de s’assoir dans l’avion, elle reprenait tant bien que mal son souffle puisqu’elle avait couru énormément. La jeune femme regardait par le hublot totalement perdue dans ses pensées. Elle sursauta lorsqu’elle sentit l’avion lever de terre. Elle n’avait pas l’habitude de ce genre de transport, elle préférait prendre sa voiture le train ou encore même le bateau, mais l’avion…elle n’en raffolait pas. La jeune femme sortis son Ipod de ses poches, question d’agrémenter le voyage un peu, parce que ce dit voyage s’annonçait vraiment très long. Elle ferma les yeux, mais ne pouvait s’endormir puisqu’elle était bien trop stresser. Elle avait peur que quelqu’un essaye de l’attaquer. Heureusement pour elle, le passager à côté avait l’air d’avoir manqué son vol, puisque sa rangé de banc était totalement vide. Elle en profita donc pour relever les accoudoirs et s’étendit de tout son long après avoir retiré ses chaussures. La au moins elle était bien placé.

Après plus d’une heure de vol, le commandant parla dans le micro, leur disant qu’ils allaient arriver à destination dans six heures et qu’il leurs souhaitait un bon vol.

-Pffe! Il faut toujours essayer de se faire passer pour quelqu’un qu’on n’est pas!

Elle soupira et referma les yeux, essayant de dormir un peu, question de faire passer l’effet de l’alcool qu’elle avait encore dans le corps. Soudainement bruit sourd se fit entendre. Elle sursauta et regarda autours d’elle. Tout le monde commençait à paniquer dans l’avion et ses affaires blanc et jaune qui contiennent de l’oxygène tombèrent du plafond. Elle en enfila un mais le retira bien vite se disant que sa ne servait surement à rien. Sans trop savoir pourquoi elle se tourna vers l’arrière de l’avion et posa son regard sur une enfant qui devait avoir environ douze ans, elle paraissait terrifier. Kiera lui sourit dans un ultime effort de la réconforter et elle reçu une valise sur la tête. C’est à ce moment qu’elle perdit connaissance.

***
Des cris stridents lui venait aux oreilles, était-elle en enfer ou elle était encore vivante? Présentement elle n’en avait aucune idée mais tout ce qu’elle savait c’était qu’il faisait vraiment chaud et qu’elle avait un terrible mal de tête. Elle ouvrit les yeux péniblement, mais les referma aussitôt parce que la lumière était bien trop vive. Elle les ouvrit de nouveau et cligna plusieurs fois avant d’être capable de s’habituer à ce…soleil? Kiera ne comprenait pas trop ou elle se trouvait, mais elle se doutait que ce soleil n’était pas normal. Elle tourna la tête sur le côté et remarqua qu’elle se trouvait dans du sable. Elle fronça les sourcils, mais se simple geste lui faisait mal…Elle grogna de douleur et se redressa lentement, mais surement. La vision qu’elle eu fut une vision d’horreur…Des débris d’avions partout, des cris de terreurs et de douleurs provenait de partout. Elle frissonna et se figea par la suite. Cette petite fille qu’elle avait vu dans l’avion, était en face d’elle…totalement inerte…Elle ne semblait pas avoir survécu au crash…suite à cette pensé, Kiera réalisa ce qui se passait…son avions c’était crasher et elle avait miraculeusement survécu. Elle se leva debout mais retomba aussitôt, vraiment trop étourdis pour rester debout. Elle leva les yeux et remarqua qu’un morceau d’avion allait bientôt tomber…sur elle. Kiera se mit à ramper le plus rapidement possible, question d’éviter que le morceau de la carlingue ne l’écrase. Elle l’entendit tomber…La jeune femme ne pu alors s’empêcher d’hurler de terreur et elle fondit en larme. Qu’est ce qui était en train de se passer ici? Où était-elle et pourquoi elle avait survécu? Elle se reprit en main et se leva de nouveau, tentant cette fois de rester debout plus que trois seconde. Elle réussi à faire trois ou quatre pas et tomba a nouveau au sol, sans connaissance…Elle était à bout de force…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Mer 30 Juin - 11:41
    J’avais été dans les premières arrivées dans l’avion. J’ignore même pourquoi je m’étais dépêché puisque j’avais toujours eu peur des hauteurs… mais ça tout le monde l’ignorait. Gardant un air distingué et positif, je m’étais assise confortablement, saluant la personne qui était assise à mes côtés dans l’avion. Même si mon cœur battait très vite, je continuais de faire comme si de rien était. En même temps je me trouvais ridicule, pourquoi cacher ma peur alors que je ne reverrais surement plus jamais ces personnes. Malgré cette pensée, l’orgueil resta plus fort que le reste et je décidais de ne rien montrée. L’avion décolla et de la façon la plus discrète possible je m’agrippais après le banc, s’était le moment que je détestais le plus. Je réussis par contre à me calmer une fois en route et je priais dieu pour qu’il fasse en sorte que le vol soit court… j’allais être servi.

    Nous avions fait une bonne partie du trajet lorsqu’une secousse vint me sortir de mes pensées. J’ouvrais les yeux et remarquait l’orage qui faisait rage dehors, je n’avais même pas eu le temps d’avoir envie de paniquer que seconde secousse beaucoup plus violente arriva. Je ne sais pas si c’est parce que j’ai un côté paranoïaque, mais je me dit immédiatement que nous nous apprêtions a faire un crash. Alors que les objets tombaient et qu’on entendait de plus en plus de personne paniquer je…. Plus rien, je me suis évanoui et ce pour mon plus grand bonheur, ça ma permit de ne pas avoir de souvenir de la suite.

    Je fus surprise de me réveiller. Je n’arrivais presque pas à croire que j’étais encore en vie. C’est exactement comme je faisais cette constatation qu’une douleur violente traversa mon corps au complet. Chaque partie de mon corps que je bougeais était douloureuse. Je m’ouvris les yeux, grimace au visage, et je continuais d’essayer de me redresse ce que je parvins à faire. Regardant mon corps, je fus heureuse de voir que je n’avais rien de cassé. Cela me prit quelques temps avant que l’oui me revienne et lorsque ce fut le cas, je pris d’avantage connaissance de tout ce qui arrivait. Je me rendis aussi rapidement compte que j’étais poster près pas très loin d’une hélice d’avion qui tournais encore, comme je ne désirais pas mourir, je me dépêchais de m’en éloigner le plus possible. Je me déplaçais à quatres patte n’ayant pas encore réussit à me lever. Lorsque je vis un autre personne vivante mais dans l’impossibilité de s’éloigner des débris, j’allai vers elle le plus rapidement possible pour l’aider à s’en éloigner…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Ven 2 Juil - 15:35
Il ne voyait rien, il n'entendait rien. Pourtant, quelque chose se glissait dans sa gorge, quelque chose de fin, doux et léger qui finit par le réveiller. Du sable. Bordel. Il resta encore quelques secondes à faire tournoyer les petits grains dans sa bouche avant de les recracher violemment dans un geste de dégoût. Très élégant, vraiment. Sa tête retomba lourdement sur le sol, étant incapable de la maintenir droite pour le moment. Dans la tête d'Aaron, tout se mélangeait, rien n'était vraiment sûr. Que s'était-il passé, où se trouvait-il ? Pourquoi avait-il du sable dans la bouche ? Quelque chose lui échappait forcément, alors qu'il essayait de remettre en ordre ses derniers souvenirs. L'aéroport, l'hôtesse de l'air si bien moulée dans son uniforme, les turbulences... Sa mémoire s'arrêtait ici, elle n'allait pas plus loin. C'est à ce moment là qu'il reprit possession de son corps, par pallier du moins. Ses mains tremblaient sans pouvoir s'arrêter alors qu'il n'avait même pas froid. Il faisait d'ailleurs plutôt chaud. Oui, à présent, il sentait cette chaleur qui lui brûlait le corps depuis peut être des heures. Il était tout près d'un brasier, d'une fournaise. Peut être était-il même à l'intérieur, il n'en savait rien. A présent, il sentait de nouveau tous ses membres mais il n'osait pas encore les remuer. Alors qu'il ouvrait difficilement ses yeux, au même instant, ses oreilles se débouchèrent : jamais il n'avait entendu pareil vacarme. C'était encore pire que son premier concert, encore pire qu'une tondeuse à gazon qui réveille, un dimanche matin, tout le quartier. Le bruit était indescriptible mais Aaron reconnaissait au moins une chose : des cris. De douleur et de terreur. Son regard était dirigé vers le bleu du ciel, il n'osait pas regarder ailleurs. Qui sait ce qu'il allait y découvrir ?

Quelque chose l'empêchait de bouger entièrement, il avait la sensation d'être écrasé, comprimé contre le sol. Il se redressa presque immédiatement, comme s'il se réveillait en sursaut. Il ne supportait plus d'être allongé, il avait besoin de savoir ce qui se passait autour de lui. La douleur explosa alors dans sa hanche, l'empêchant de se redresser correctement. Il jura entre ses dents et grimaça tandis que sa main valide glissait le long de sa hanche Ses doigts touchèrent sa chemise, demi-déchirée, humide et poisseuse. Lorsqu'il retira sa main, elle était pleine de sang. Génial, manquait plus que ça... Il baissa les yeux jusqu'à ses jambes, toujours bloquées par un corps étranger. Il voyait parfaitement à présent et reconnut une jeune femme aux longs cheveux bruns et bouclés. Affalée contre lui, elle ne bougeait pas. Elle était également légère comme une plume, Aaron n'eut aucun mal à la faire glisser doucement jusqu'au sol. Il se pencha ensuite vers elle afin de vérifier si elle allait bien... et découvrit de grands yeux vitreux, ouverts et déformés par la peur. Le jeune homme détourna son regard, essayant de calmer en vain son coeur qui s'affolait. La nausée l'envahissait, il dut faire un énorme effort pour se mettre sur ses deux jambes. Lorsqu'il eut réussi à garder son équilibre plus de trois secondes, il fit quelques pas en avant. Ce ne fut qu'à ce moment là qu'il prit réellement conscience de la situation.

Devant lui se dressait l'avion qu'il avait pris quelques heures plus tôt. L'appareil était en piteux état : brisé en plusieurs morceaux, il était entièrement norcis à plusieurs endroits. Une aile pendait lamentablement dans le vide, prête à s'écraser au sol. Aaron ne voyait pas de là où il était si des gens se trouvaient en dessous, mais si c'était le cas, il devait partir en vitesse. Car des survivants, il y en avait, et par dizaine. Certains couraient dans tous les sens, portés par l'adrénaline et la peur. D'autres marchaient au hasard sur la plage, exactement comme le faisait Aaron. Le souffle court, ce dernier luttait pour rester debout. La douleur pulsait sourdement, envahissant tout son corps, l'empêchant de réfléchir correctement.

Excusez moi, est-ce que vous êtes médecin ? C'est pour ma femme, je crois qu'elle... enfin elle...
La voix de l'homme qui venait d'interpeller Aaron se brisa, avec une intonation paniquée et trop aiguë. Les yeux hagards, il agrippa fermement l'épaule d'Aaron, qui se dégagea trop rapidement. Effrayé, l'homme fit volte face et disparut parmi la foule. Aaron laissa échapper un soupir à la fois exaspéré et amusé : mais la situation était trop grave pour qu'il en rit. La femme de cet homme était peut être mourante, sûrement même. Ne restait plus qu'à espérer qu'il y avait bel et bien un médecin sinon, lui même ne risquait pas de faire long feu. Sa blessure à la hanche commençait à devenir sérieusement douloureuse. Il finit par s'arrêter à proximité de l'appareil, ses jambes refusant de le porter plus loin. Il s'arrêta, plié en deux et haletant, en essayant de reprendre son souffle. Il n'arrivait pas à réaliser que quelques heures plus tôt, il vivait une vie normale. Il aurait tout donné pour remonter le temps, partir de l'aéroport, ne jamais monter dans l'avion. A cet instant précis, il réalisa pleinement les enjeux d'un tel crash et en vint à regretter son passé, malgré ses actes. Il savait que les secours arriveraient, que bientôt, tout irait bien. Du moins, c'est ce qu'il essayait de se persuader.

Au bout de quelques minutes, il parvint à se redresser et reprendre sa route... pour s'écrouler définitivement quelques mètres plus loin. La dernière chose qu'il entendit avant de fermer les yeux fut le bruit d'un réacteur qui explosait. Et puis, plus rien.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Sam 3 Juil - 13:00
    " A l'aide ! Au secours ! Il faut partir ! "

    Des cris incessants sortir Hailie de son coma. Ses yeux étaient légérement humides et collés, comme si elle vennait de pleurer. Aprés un combat sans relache face à la flemme et l'épuisement, elle finit par ouvrir les yeux. Face a elle se déroulait un bien triste spectacle, mais Hailie ne réagissait pas, elle méditait. Etait-ce un mauvais rêve, ou la réalité ? Sa tête était alors incrustée dans les restes pitoresques de l'avion déchu. Quand au reste de son corps inerte, il était enfoncé dans le sable, sans doute ce qui lui a sauvé la vie. Beaucoup de voix résonnaient dans sa tête, et, malgrés sa vue floue et incertaine, elle pouvait distinguer des gens affolés s'éloigner.

    Il était temps de se lever, Hailie commença par bouger ses doigts de pieds, qui répondirent immédiatement a l'appel. Alors, dans un élan d'héroïsme, celle-ci se jetat en avant comme pour se donner de l'élan. Hélas, ses illusions furent vite eronnées : Retenue par sa jambe, qui ne cessait de produire différents craquement d'os pas trés rassurants, elle s'écrasa sur du verre. Oui, du verre. Autant vous informer de suite, Hailie n'a pas de chance et n'en a jamais eu. Si Hailie s'entrave, c'est qu'elle s'est payé le seul cailloux qui trainait sur la route à des kilomètres a la ronde. Et bien la, c'est un peu pareil avec ces bouts de verres : certainement une vitre de hublot brisées par le choc. Elle n'aurait pas fait tâche sur un présentoir de viande haché, vu l'état de ses bras, mains et visage entaillés.

    Ce fut un déclic, énérvée par le choc, et effrayé par les gens qui se coursaient dans tout les sens, elle repris le pouvoir. Empoignant le trou de hublot, elle se releva, sonnée. Soudain, une femme surgit dérrière elle en criant : " Partez d'ici, tout va exploser ! "
    La peur avait paralysé Hailie et même Chuck Norris n'arriverait à la retenir, elle ne veillait qu'a une chose : sauver sa peau. Et pour ça, Hailie avait des règles de survie bien précises : Lorsqu'il s'agit de sa vie, chacun pour sa pomme. Elle n'hésitait pas à écraser sous ses pieds les malheureux qui s'étaient cassés la figure. Elle fixait l'avion en courant, désormais, elle était presque en sécurité... puis son chemin se stoppa au finfon d'un tas de boue. Hailie était tombé tête première, mais ne chercha pas à se relever : L'explosion de l'avion avait fait trembler l'ile et un nuage gris ensevelissait l'ile et l'a fit toussé. Hailie releva la tête puis se redressa lentement pour observer la scène...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Mar 27 Juil - 22:47
    Une longue et interminable prise d'inspiration, et enfin un plongeons dans l'eau transparente et surtout salé de cette mer. Cela faisait un long moment que Charlie était dans cette maudite station, et enfin il allait pouvoir sortir de cet endroit lugubre et dans lequel il a manqué de se faire tuer en plus de ça. Après y avoir accomplis sa mission, il plongea dans le bassin au centre de la petite station, après avoir donc pris une bonne inspiration. Il était très doué en natation mais surtout en apnée, et avait une fois encore l'intention de mettre ce talent à exécution. De plus, la station était situé à plusieurs mètres de profondeur alors valait mieux avoir un bon souffle. Charlie était en route, et n'avait certainement pas envie de finir noyer même ce risque était probable. Mais avec beaucoup d'ambition il devrait pouvoir y arriver. Il tenait à retrouver les autres rescapés, ses amis, et surtout... Claire et Aaron. Le jeune rockeur continuait donc de se débattre dans l'eau, nageant le plus vite possible et tentant d'user le moins d'air possible. Mais la pression faisait que cette économie d'air lui était encore plus difficile. Il quitta enfin totalement la station, et pouvait enfin apercevoir les rayons du soleil ainsi que la surface de l'eau qui lui tendait les bras.

    Il continua donc de nager, nager et encore nager, sentant sa respiration et sa force diminuer de plus en plus. Ça y est, l'air lui manque sévèrement, mais la surface est proche. Et enfin, la voilà ! Charlie cru revivre, et sentit ses poumons reprendre vie. Seulement il manqua d'y perdre connaissance, mais tenu bon. Il resta un petit instant à la surface de l'eau, se remettant un peu de cette plongée sous marine, puis se remit à nager en direction du rivage. Jusqu'à se qu'un bruit particulièrement désagréable et assourdissant attire son regard en direction du ciel. Et là... le choc. Etait-il en train d'halluciner ou était-il en fait en enfer ? Il aperçu un avion s'écraser à nouveau sur l'île. Charlie cligna alors plusieurs fois des yeux, manquant presque de pincer afin d'être sûr qu'il ne rêvait pas. Apparemment ses yeux ne le trompaient pas. Reprenant peu à peu ses esprits. Il reprit la nage comme il put, afin d'arriver le plus vite possible sur le rivage. Y aurait-il des survivants cette fois ? Combien sont-ils ? Et d'où vient-il cet avion ?

    Décidément l'Ile semble beaucoup apprécier la populace et aussi les crash. Charlie n'arrivait même pas encore à croire se qu'il venait de voir. Cette maudite Ile allait vraiment finir par le rendre fou. Malgré son épuisement, le rockeur avait tout de même envie d'atteindre au plus vite la rive afin d'aider si possible les nouveaux rescapés, enfin s'il y en a bien sûr. Et puis, il n'attend aussi qu'une chose, c'est de retrouver son groupe et Claire, lui ayant promis de revenir sain et sauf et surtout de ne pas s'inquiéter.

    C'est donc au bout de quelques bonnes minutes, que Charlie réussit enfin à atteindre la rive, épuisé. Malgré tout, il tenta de se mettre debout sur ses deux jambes et de s'avancer vers le lieu de l'accident. Il réussit donc à s'en approcher. C'était la panique totale, la scène ressemblait fortement à celle qu'il avait vécu quelques mois auparavant. Encore un peu étourdi par tous ça et surtout surpris, il s'approcha d'une demoiselle apparemment inconsciente au sol et tenta de l'a mettre hors de danger en l'a tirant un peu plus lui des débris. Sachant que tout risquait d'exploser à tout moment. Tentant d'aller porter secours à une autre personne, Charlie manqua de finir en omelette sous un morceau d'avion enflammé qui tomba tout juste derrière lui. Il tenta donc d'aller porter secours aux plus de personne possible avec la force qui lui restait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Ven 22 Oct - 15:27
(new akira)

Flashback
Akira avait passé une nuit complète à jouer sur son ordinateur, une nuit qu'il n'avait pas eu envie de passer à faire ses bagages ou bien même de dormir car ils savait pertinemment que ses parents feraient ses bagages à sa places et de toute façon, il ne voulait pas partir. Il s'était alors posé toutes les questions possibles, pourquoi il devait partir? Pourquoi devait-il quitter son pays? Sa famille? Pourquoi était-il puni alors que c'était cette femme la responsable? En effet, il avait couché avec sa prof de lycée, c'est un fait impardonnable dans son pays quand on sait que les enseignants ont interdiction de frapper ou bien même de séduire leurs élèves, mais cette "pourrie" comme l'appelait Akira avait rejeté la faute sur ce dernier. Dans ce cas là, si c'était lui le fautif, pourquoi se serait-elle laissée convaincre? Pourquoi ne pas avoir donné d'arguments plausibles à ses actes lorsque les parents du jeune homme eurent porté plainte? Pourquoi croyait-on la dame et non le jeune homme? Les flics étaient déraisonnables, c'était la seule chose que le japonais eut pu penser. Il y réfléchissait alors en tapant rapidement sur ses touches de clavier, comme nerveux. Puis la nuit fut passée. Dormant sur son ordinateur, la tête sur ses touches alors que son écran était encore animé, le jeune homme se fit réveillé par une main sur son épaule qui le secouait. Son portable servant de réveil ce matin là n'avait pas sonné comme prévu, la cause? Il n'avait plus de batterie. Le jeune homme se leva et accouru dans la salle de bain se préparer tandis que ses parents préparaient comme convenu ses bagages, toutefois en râlant.

- Pff il est pas possible ce gosse, quand est-ce qu'il écoutera? Soupirait sa mère en pliant les vêtements sur son lit. 'Kira magnes toi tu es à la bourre!
- Je me dépêche c'est bon!
Hurlait-il sous la douche.

Sortant de la salle de bain les cheveux mouillés et prêt, il prit sa valise à peine fermée et prit la porte sans même dire au revoir à ses proches. De toute façon ils étaient pressés qu'il parte, alors pourquoi attendre? Un taxi l'attendait devant chez lui, car oui l'aéroport était assez loin. Il monta dedans et fit le trajet encore plus stressé qu'il ne l'était la veille. Il passa quelques semaines au Canada, et après avoir regagné la confiance de ses parents rien qu'en leur envoyant des notes scolaires par internet, il fut autorisé à rentrer chez lui. En effet il ne supportait plus ce pays, il prit alors un billet d'avion pour retourner dans son pays la veille de son départ... Mais encore une fois, le jour J son portable lui fit faux bons. Ayant pourtant dormi dans son lit cette fois-ci, il se leva rapidement en criant.

- Kuso! C'est quoi ça?! Dit-il en regardant ses pieds. Pfft!

Il venait tout bonnement de marcher sur un objet pointu. Il regarda l'heure et répéta sa vulgarité japonaise en se disant qu'il était en retard. Pressé il s'habilla rapidement et prit sa valise pour se tirer de sa chambre d'étudiant en courant. Il prit un taxi et appela sa mère sur la route.

- Allô? C'est moi, je prend le vol du matin. Fit-il, le portable à l'oreille.
- Tu n'as rien oublié? Tu es sur hein? Répondit sa mère.
- Mais non maman, j'ai rien oublié! Bon allez à plus!
- 'Kira...
Insista la dame alors que Akira allait raccrocher.
- Ouaip?
- Maman t'aime!
- Moi aussi!
Terminait-il avant de raccrocher.

En sortant du taxi il accouru jusqu'à l'entrée de l'aéroport et tomba même dans les escaliers. Mauvais signe vous croyez? Le vol Skyservice 271 l'attendait avec impatience puisque c'était le dernier passager à ne pas être monté à bord. Mais trop content de pouvoir rentrer, le jeune homme ne perdit plus une minute. Il bouscula quelques personnes et se mit à courir vers l'enregistrement des bagages puis enfin il entra dans l'avion. Il était moins une, trois secondes de retard et il n'aurait pas pu prendre ce vol.

#PS : Kuso = Merde.#

Flashback

Enfin il pouvait rentrer chez lui, le jeune homme en avait assez du Canada, il voulait absolument rentrer chez lui. Parce que d'une part il parlait très mal français et de l'autre il était fatigué de ne sortir qu'avec des canadiennes, en effet, selon lui les japonaises étaient meilleures en tout point, comparées aux Canadiennes! Enfin ce n'étaient que des pensées. Mais après ce qu'il s'était passé avec ses parents, il ne pouvait qu'espérer ne pas retomber sur son ancien groupe de délinquants, ce groupe qui l'avait influencé vers la démence, vers les mauvais comportements et propos mais surtout vers la violence. C'est ce groupe même qui a fait qu'il a du changer de pays, et cela, rien qu'à cause d'une prof... quelle histoire!

* Enfin je me barre de ce pays.. c'est qu'il caille ici en plus! Dommage pour cette pauvre prof, je l'aimais bien, arf mais qu'est-ce que je raconte moi? Cette pourrie m'a balancé! Maa~ j'espère que je la reverrais jamais.. *

L'heure du départ fut annoncée, et où se trouvait notre petit asiatique? Il était en train de se vautrer dans les escaliers. Le jeune homme se releva peu après en grimaçant et frottant son genou. Pas malin! Enfin bref, il se mit à courir jusqu'aux enregistrements de bagages en bousculant les gens devant lui. Les vigiles leur demandèrent ses papiers pour entrer à l'avion,... super il n'avait rien comprit et sortit illico son dictionnaire pour comprendre ce qui avait été dit. Bref, totalement pommé et en plus d'avoir froid, il était mort de fatigue, hé bien oui, il n'avait pas dormi assez longtemps et s'était levé en retard. Un peu logique!

Il monta dans l'avion, sa valise était déjà dans la soute à bagage grâce à la rapidité du personnel de l'aéroport. Et il s'installa tranquillement à son siège avant de se faire enquiquiné par une jolie hôtesse qui lui demanda en français s'il voulait boire quelque chose. Évidemment, quand on n'a pas envie de comprendre et qu'on est sur le point de s'endormir c'est dur, il ne lui répondit pas et posa sa tête en appuie sur son bras.

L'avion décolla et il s'endormit paisiblement, un sommeil tellement profond qu'il n'entendit pas ni ne sentit les secousses de l'avion qui délirait quelques heures plus tard... Il continua sa sieste sans même se rendre compte l'avion que l'avion chutait librement et déchiquetait en plein vol. Les petites valises admises valsaient de partout et tombaient sur tout le monde. Akira se prit son sac avec dedans son ordinateur en plein sur le visage. Il ne put même pas l'éviter puisqu'il dormait. Et enfin, c'est la queue de l'appareil qui céda, celle-ci entraina plusieurs personnes et lui même à être propulsées de l'appareil. Tombant dans le vide mais toujours inconscient, le jeune homme tomba et traversa quelques arbres avant d'atterrir à dos plat contre le sol..

Le sol? De la terre, où était-il? Certainement en plein milieu d'une jungle, mais il ne s'éveillait toujours pas et étant donné qu'il avait traversé les arbres, il avait des blessures partout, une belle bosse ensanglantée sur le front, il était sale de partout, les cheveux décoiffés, les vêtements déchirés et il avait quelques feuilles d'arbres sur lui. Alors notre jeune homme se retrouvait allongé au milieu de nulle part avec son sac à coté de lui. La lanière de celui-ci avait été enroulée autour de son bras, ce qui fit qu'il avait atterrit sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   Mar 26 Oct - 18:01
Aujourd'hui, c'était le grand jour, c'était le jour où j'allais pouvoir quitter le Canada où j'avais vécu quelques années pour perfectionner mon savoir de la langue franco-canadienne. Ma mère m'avait envoyé ici car elle voulais le mieux pour moi et elle me l'avait bien expliqué avant que je parte car elle avait eu peur que je me sente rejetée. Je pensais aux retrouvailles avec ma mère pendant le temps que je prit à préparer mes bagages. Ensuite, j'alla me mettre au lit. Je m'endormit directement, car j'étais fatiguée par la préparation de mes bagages qui avaient pris beaucoup de temps. Le lendemain, je me levais vers 10h30. Je prit un petit déjeuner seule. Après le petit déjeuner, j'alla prendre une douche, je lava mes longs cheveux bruns et bouclés. Une fois que je fut propre, je sortit de la douche, enfila un jeans, un t-shirt et une veste pour être à l'aise dans l'avion. Je laissa mes cheveux pendre. Une fois habillée et préparée, je prépara mon sac à main, j'y glissa un livre de poche intitulé '' Sept Jours Pour Une Éternité'', mon téléphone portable, une trousse de maquillage et un flacon de parfum ainsi que les clés de la maison de ma mère. Une fois cela fait, je rangea mon pc portable dans sa sacoche que je mit en bandoulière sur mon épaule. Je prit ma valise, la tira jusque dehors et je referma la porte. Je me rendit à l'arrêt de bus et prit un bus jusqu'à l'aéroport. Arrivée là-bas, j'alla enregistrer mes bagages, puis je passa à la douane qui fouille mes bagages puis les met en route pour la soute à bagages. Après, je passa à une autre étape : le contrôle de mes papiers, une fois que le policier eut regardé mon passeport et mes pièces d'identités, il me donna mon billet d'avion. J'alla dans la salle d'embarquement, je m'assit sur un siège et j'envoya un sms à ma mère pour lui dire que je serais bientôt de retour et que j'avais hâte de la revoir. Après, les portes d'embarquement qui menaient à l'avion s'ouvrirent. Je prit ma sacoche contenant le pc portable que j'avais gardée avec moi et alla dans l'avion.

Une fois dans l'avion, j'attacha ma ceinture, prit mon livre de poche et commença à le lire en attendant que l'avion décolle. Une fois que je sentit les moteurs de l'appareil faire vibrer l'appareil, je leva les yeux de mon bouquin et regarda la piste de décollage que j'apercevais au loin. Je vit l'avion prendre la direction de la piste, puis s'arrêter attendant le signal disant qu'il pouvait prendre de la vitesse pour décoller. Le signal fut donner, l'avion prit petit à petit de la vitesse et soudain décolla. Je sourit. J'aimais beaucoup regarder le paysage devenir de plus en plus petit au fré à mesure que l'avion prenait de l'altitude. Enfin, l'avion fut à bonne altitude. Je repris ma lecture, après une heure, je m'endormit. Je ne sais pas combien de temps je dormit.

Je suis tout à coup réveillée par de violentes secousses que fait l'appareil. Je regarde le sol et voit que l'appareil perd de l'altitude à toute vitesse, je comprends qu'il va se crasher dans une partie de l'océan située près d'une île qu'on aperçoit déjà. Je hurle, j'ai une peur bleue de ce qu'il se passe. Soudain l'avion heurte le sol avec violence. Un '' BOUM'' retentit. Ma tête à heurté le hublot quand l'avion à toucher le sol, je suis inconsciente.


Je me réveille je ne sais pas combien de temps après le crash. J'ai mal au bras qui forme un angle bizarre. A le voir ainsi,il est surement cassé. Heureusement mes jambes ne sont pas coincées sous le siège qui est devant moi. Je m'extirpe comme je peux de la carcasse de l'avion et me retrouve dans l'eau. Je nage comme je peux vers l'île que j'ai aperçue lors de la descente vertigineuse de l'avion. J'atteint la rive, je m'assieds au bord de l'eau, encore sous le choc du crash. Au loin j'aperçoit un bateau en feu. L'avion a t'il heurté ce bateau en se crashant ? Je ne m'en souviens pas...

Je pense soudain à ma mère et réalise que je ne la reverrais peut être jamais. J'ai toujours mon pc portable autour de l'épaule, je ne l'avais pas ôté dans l'avion. Je le retire de mon épaule, celle ci saigne mais je ne m'en préoccupe pas. Je pose la sacoche contenant mon ordinateur à côté de moi. Cette sacoche contient aussi mon passeport et mes autres pièces d'identités. Mon sac à main est resté dans l'avion. Les valises sont éparpillées un peu partout. Mais je n'y prête pas attention. Je pleure tout en pensant à ma mère, elle me manquait tellement et espérait tant me revoir. Mes sanglots redoublent d'intensité en pensant à elle. Je met ma tête dans mes mains,ignorant la douleur de mon bras cassé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: CRASH | skyservice |   
Revenir en haut Aller en bas
 

CRASH | skyservice |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOST RPG ™ :: Moment de détente :: Archives-